Alors que les manifestations contre les caricatures du Prophète se poursuivent : Les pays musulmans font pression sur l’ONU





Sous pression des pays musulmans l’ONU est en train d’étudier un projet de texte à l’ONU contre la diffamation des religions alors que les manifestations dans le monde contre les caricatures du Prophète Mohamed ne semblent pas s’apaiser deux semaines après leur déclenchement. Le Quotidien — Agences Cinquante-sept pays musulmans ont déposé à l'ONU un projet de texte visant à interdire l'intolérance contre les religions à la suite de la polémique sur les caricatures du Prophète, a indiqué hier l'ONU à Genève. Ses dépositaires souhaitent inclure ce texte dans le projet de résolution créant un Conseil des droits de l'homme, remplaçant l'actuelle Commission des droits de l'Homme de l'ONU. Le texte proposé "interdit les cas d'intolérance, de discrimination, d'incitation à la haine et à la violence découlant de tout acte à l'encontre de religions, de prophètes et de croyances qui menace les droits de l'homme et les libertés fondamentales". Le document précise que "la diffamation de religions ou de prophètes n'est pas conforme à la liberté d'expression". Il fait valoir que les Etats, les organisations et les médias ont "la responsabilité de promouvoir la tolérance et le respect pour les valeurs religieuses et culturelles". Le dépôt de ce texte complique la recherche d'un consensus sur la mise en place d'un Conseil des droits de l'homme en remplacement de l'actuelle Commission, un organe discrédité qui doit tenir le mois prochain à Genève sa dernière session annuelle, ont indiqué des responsables onusiens. * Manifestations Entre-temps, les manifestations, parfois meurtrières, contre les caricatures continuent dans le monde musulman. Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées hier à Lahore (est du Pakistan) lors d'une manifestation contre les caricatures. Les deux manifestants ont été tués par balles par un garde de sécurité privé alors qu'ils tentaient de mettre le feu à une succursale bancaire dans le centre de Lahore, a expliqué le ministre Aftab Sherpao. Quelque 15.000 personnes, selon l'AFP, ont participé à cette manifestation au cours de laquelle des restaurants McDonald's et Pizza Hut et un hôtel Holiday Inn du centre de Lahore ont été attaqués. Un incendie s'est également déclaré dans une pièce du rez-de-chaussée de l'Assemblée parlementaire de la province du Pendjab, où la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour repousser les manifestants. A Gaza des centaines de Palestiniens ont manifesté contre les caricatures du Prophète Mohamed publiées par des journaux européens. Les manifestants, répondant à un appel d'associations professionnelles, ont marché dans les rues de la ville avant de se rassembler devant les bureaux, fermés, de l'Union européenne (UE). "Oui à la liberté de la presse, non aux insultes", pouvait-on lire sur une pancarte qu'ils brandissaient. Dans un tract distribué en marge de la manifestation, ils ont appelé au boycott des produits du Danemark et d'autres pays où la presse a publié les caricatures. En Irak, plusieurs milliers de kurdes ont manifesté hier à Erbil. Les manifestants, qui brandissaient des copies du Coran, portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Mort aux ennemis de l'islam", "Oui, oui à l'Islam" ou "Nous condamnons vivement les atteintes portées à la personnalité du Prophète par les journaux norvégien et danois". A l'issue de la manifestation, des drapeaux danois ont été brûlés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com