Au Palais des sports d’El Menzah : Amour, gloire et… provocation





C’est à Cupidon et à ses semblables dans toutes les mythologies à travers les temps, qu’on a dédiée ce gala exceptionnel. Sur des notes gaies, des milliers de jeunes tunisiens ont partagé samedi dernier avec Fadhel Chaker, Marouane Khouri, Myryam Farès, Yara, Baha Kéfi... et surtout Haïfa Wahbi, la fête de la Saint Valentin. Une soirée mémorable ! Amour, un mot mystérieux qui a inspiré et inspire encore les poètes, les romanciers, les cinéastes, les peintres... Bref, tous les créateurs trouvent dans ce mot l’inspiration, la lumière qui mène leurs plumes, leurs pinceaux... leur génie vers des zones inconnues au plus profond de l’âme. Des milliers d’œuvres musicales, théâtrales, cinématographiques... ont vu le jour grâce à des cœurs qui battent la chamade sous le feu de la passion et des yeux qui brillent de la flamme de l’amour. Guidée par cette passion ardente, des milliers de jeunes tunisiens se sont rendus au Palais des Sports à El Menzah, samedi dernier, pour assouvir l’âme et l’ouïe par les voix de quelques-uns des artistes les plus en vogue actuellement. Organisée par l’Association «La fête de la jeunesse de la Tunisie» en collaboration avec «Radio Mosaïque», la soirée a tenu toutes ses promesses sur tous les plans : artistique, médiatique... Haïfa Wahbi sait bien se servir de son charme pour réussir ses prestations. La soirée de samedi dernier s’inscrit dans cette même stratégie. Habillée en jeans, Haïfa a mis le feu sur la scène du Palais des sports d’El Menzah avec des danses érotiques, des regards provocants... Haïfa sait très bien que la majorité écrasante de son public tunisien était là pour contempler sa beauté, même si elle est artificielle. La Libanaise a bien joué le rôle de l’aguicheuse méritant bien son titre de sex-symbol... Quinze minutes de séduction pure ont suffit pour annoncer une soirée «tout feu tout flamme». Après Haïfa Wahbi, c’est au tour de la jeune Yara de relever le défi et de convaincre le public, surtout qu’elle est à sa première prestation tunisienne. Armée d’une belle voix et des chansons très romantiques uniquement, Yara a chanté et enchanté le public récoltant un tonnerre d’applaudissements. La Tunisie a été présente dans cette fête d’amour avec la voix de la jeune Baha Kéfi... Après une bonne participation à l’émission «Star Academy» dans sa première version, sur la chaîne LBC. Cette jeune tunisienne a attiré l’attention par sa belle voix et sa jolie présence scénique. Voilà plus d’une année déjà après cette expérience, Baha a pu trouver son chemin ; son concert du samedi a été une occasion pour qu’elle présente des bribes de son nouvel album où elle a repris une chanson du patrimoine tunisien «Hez ayounek» a bouleversé l’assistance qui s’est donnée corps et âme à la danse. Sur des rythmes gais et légers, Myryam Farès a mené le public, Myryam qui semble très influencé par le style musical de Chakira même si elle cherche toujours à nier ce fait, a pu «grimper» rapidement l’échelle de la célébrité et trouver une place dans le cœur des jeunes avec un style très particulier. Le grand rendez-vous de la soirée a été avec deux voix romantiques à savoir Marouane Khouri et Fadhel Chaker. Le joli prince du romantisme a pu étancher la soif de son public par des chansons tirées de son dernier album «Qasr Echaouq» (Le palais de la passion). Quant au chevalier de l’amour, Fadhel Chaker, la soirée du samedi a été pour lui une aubaine pour réaffirmer son intention de devenir le successeur de Abdelhalim Hafedh. Une soirée mémorable en somme pour tous les amoureux qui ont choisi de déclarer leur passion, musicalement ! Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com