L’ambassadeur canadien fait le bilan de son séjour en Tunisie : «La Tunisie, un pays qui marche selon une vision structurée»





Tunis-Le Quotidien Après deux ans passés à la tête de la mission diplomatique canadienne à Tunis, S.E. M. Wilfrid-Guy Licari vient d’être nommé délégué général du Québec à Paris et représentant du Premier ministre du Québec à la francophonie. Il a dressé hier le bilan d’une expérience passée en Tunisie, un pays où «il fait bon de vivre». A l’occasion de la fin de sa mission, l’ambassadeur du Canada en Tunisie, S.E. M. Wilfrid-Guy Licari, a donné hier une conférence de presse au cours de laquelle il a dressé le bilan de deux années passées à la tête de la diplomatie canadienne dans notre pays. «J’ai pu accomplir des choses intéressantes en deux ans», dit-il. «J’ai fourni un effort personnel dans un pays qui fonctionne et qui marche selon une vision structurée. Il est clair que le système est bien pensé», dit-il. Et d’ajouter : «La Tunisie a accordé la priorité au développement socio-économique. Elle a instauré une culture démocratique tout en mettant en chantier la démocratie». L’ambassadeur a affirmé, par ailleurs, que la Tunisie a pu éradiquer les forces qui se dressent contre le développement. «La Tunisie a mis de côté l'intégrisme radical qui veut aller contre l’ordre établi», a-t-il souligné. M. Licari a dressé un parallèle entre la Tunisie et le Canada, deux pays unis par de «profondes affinités» dont la «modération» et le «pacifisme». «Ce sont les deux seuls pays qui n’ont jamais déclaré la guerre», dit-il. Le chef de la mission diplomatique a affirmé que le Canada financera la création en Tunisie d’un Institut de hautes études commerciales à vocation régionale. Les prévisions tablent déjà sur 500 étudiants. Parlant des étudiants tunisiens au Canada, il a rappelé qu’ils réussissent parfaitement dans son pays. «Ils se situent toujours parmi les 20 premiers, toutes disciplines confondues», dit-il. L’affaire des caricatures blasphématoires a été soulevée par les journalistes présents. M. Licari a affirmé à ce propos qu’il y a eu dans cette affaire une distorsion à deux niveaux. Les médias étrangers, a-t-il fait savoir, ont touché un sujet d’abord hyper sacré et où la figuration est interdite. L’ambassadeur a parlé de la nécessité de connaître les religions pour pouvoir les respecter. «Il est important d’instaurer un dialogue entre les religions», dit-il. Le diplomate a déclaré en outre qu’il reviendra certainement en Tunisie de temps à autre pour passer des périodes de repos. Lotfi TOUATI ____________________________ Bientôt une ligne directe Tunis-Montréal L’ambassadeur a déclaré que la ligne directe Tunis-Montréal entrera en service dans quelques semaines.«Tout est fin prêt», dit-il. Le vol sera assuré par la compagnie Nouvelair. Il desservira ainsi une destination de choix pour des milliers de Canadiens qui ont besoin de briser le carcan de l’hiver.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com