Coopération internationale : Des bourses de recherche au Canada… sous condition de retour!





La Direction générale de la coopération internationale au ministère de l’Enseignement supérieur se propose de lancer un appel de candidature pour des bourses de recherche scientifique au Canada. Pour bénéficier de cette offre, les candidats doivent s’engager avant leur départ de retourner au pays à la fin du stage. Tunis-Le Quotidien L’offre canadienne s’inscrit en fait dans le cadre du programme de bourses fournies par l’Institut québécois de l’Energie et de l'Environnement de la francophonie. Le programme baptisé MOGED, est dédié à la promotion de la maîtrise des outils de gestion de l’environnement pour le développement dans les pays membres de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF). Pour la Tunisie, les bourses qui seront accordées dans le cadre de ce programme feront l’objet d’un concours sur dossier dont l’organisation a été confiée à la direction générale de coopération internationale. Les bourses sont destinées aux chercheurs et aux enseignants relevant d’universités ou d’unités de recherche spécialisées dans les études et les recherches dans le domaine de l’économie de l’Environnement et de l’évaluation environnementale. Ces bourses qui seront attribuées pour une année académique allant du mois de septembre 2006 jusqu’au mois de juin 2007 offrent aux boursiers le privilège de perfectionner leurs recherches grâce à une assistance technique et technologique offertes par l’Institut de l’énergie et de l'environnement de la francophonie au Québec. * Retour obligatoire Avant leur départ, les boursiers doivent néanmoins déposer auprès du ministère de l’Enseignement supérieur un engagement assurant leur retour au pays après l’expiration de la durée de la bourse. Le programme de bourses canadiennes stipule en fait le retour de tous les boursiers à leurs pays d’origine pour poursuivre leurs activités de recherche et d’enseignement et de mise sur pied des projets ayant fait l’objet du perfectionnement au Canada. Une condition qui permet aux pays d’origine, tel le cas de la Tunisie, de profiter de ces compétences expatriées à l’étranger. Les candidats doivent commencer par constituer leurs dossiers et les adresser, avant le 31 mars 2006 à l’Institut de l’Enseignement et de l’environnement de la Francophonie sis au 56, rue Saint- Pierre, Québec, Canada. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com