Basket S.N. – E.S.S. (83-75) : Les Etoilés tombent avec les honneurs





Le choc des seizièmes de finale de la Coupe de Tunisie entre le SN et l’ESS a tenu ses promesses. Cette fois-ci, le coach du Stade Nabeulien Néjib Ben Zayed peut se montrer satisfait du rendement de la paire arbitrale qui a officié le seizième de finale de la Coupe de Tunisie contre l’Etoile Sportive du Sahel, avant-hier à la salle 7 novembre de Nabeul. «Je crois que cette fois-ci, les referees ont correctement donné à César ce qui appartient à César», notait-il. On rappelle en effet de la colère qui l’a pris, samedi dernier après la défaite des siens d’un petit point à Ezzahra lorsqu’il fulmina contre la prestation de la paire Knani - Ben Zineb, ressortant ses nombreuses erreurs toutes en faveur de l’adversaire, à l’en croire. Mais il y a un hic. Mercredi soir, c’était au tour de l’entraîneur de l’Etoile S.S.Mohamed Toumi, de se plaindre des arbitres : «C’est vraiment rageant. Nous sommes volés par la paire arbitrale qui a injustement flanqué Maher Khanfir d’une faute disqualifiante. Et l’on sait que Khanfir représente pour nous un atout essentiel. Non, vraiment, la FTBB doit prendre le taureau par les cornes, la sortie du basket national du tunnel ne pouvait être réussie dans ces conditions». Il faut d’ailleurs signaler que la sortie de Khanfir au troisième quart-temps a freiné l’élan des Sahéliens qui tinrent la dragée haute dès l’entame de la partie (8-9) à la 5ème minute, et même (22-16) puis (22-18) en leur faveur au bout du premier quart-temps grâce à Belhassine, Maâroufi et Bokri. Mais les «Potiers» allaient vite retourner la situation en leur faveur (29-26) à la 16ème, Dhouibi offrant des caviars à Maâlaoui et Mohamed Hadidane : (35-30) à la mi-temps. Réaction fulgurante des copains de Khanfir dès la reprise : (41-36) en leur faveur à la 23ème . La faute disqualifiante prise par l’organisateur sahélien allait créer beaucoup de tension. Les Etoilés perdirent de leur concentration et la manœuvre judicieuse de leur organisateur expulsé si bien que les «Oranges» surent voler vers un succès mérité, même s’il ne peut occulter leurs difficultés du moment (63-55) au terme du troisième quart-temps et (83-75) au coup de sifflet final. Après le faux pas d’Ezzahra, le leader cap-bonais a encore une fois peiné. Il a grand intérêt à améliorer sa tenue défensive et à retrouver les mêmes vertus - rigueur, parfaite organisation et solidité en phase défensive - qui établirent sa réputation dans la première partie de la saison. Quant à l’Etoile du Sahel, elle n’a pas au fond à rougir d’une élimination sur un parquet quasi imprenable. L’avenir lui appartient. - SN : Mohamed Hadidane (23), Dhouibi (20), Maâlaoui (17), Timoumi (10), Mbarek (6), Ben Abdallah (5), Siwa (2). - ESS : Bokri (18), Belhassine (17), Maâroufi (15), Khanfir (10), Turki (6), Niazi (6), Nadari (3). S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com