Nouvelles mesures présidentielles afin d’améliorer la situation de l’aménagement urbain du pays





Dans le cadre de la mise en œuvre du programme électoral, un Conseil ministériel, tenu hier matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré à l’examen des thèmes relatifs à “une infrastructure moderne pour une économie nouvelle”, et à “la qualité de vie et l’esthétique des villes”. Carthage-TAP Le Conseil s’est également penché sur la protection des villes contre les inondations. Le Conseil a passé en revue la situation de l’aménagement urbain du pays à la lumière des réformes législatives et structurelles réalisées en vue d’organiser ce secteur. Il a également traité de la généralisation de la mise à jour des plans d’aménagement à toutes les municipalités. Dans ce contexte, le Conseil a étudié le plan d’action visant à concrétiser le programme d’actualisation des plans d’aménagement et de la stratégie urbaine, à la lumière de nouvelles perspectives et d’un aménagement moderne des villes. Le Conseil a décidé ce qui suit: - Réduire les délais d’adoption des plans d’aménagement urbain et hâter la mises en œuvre du principe de la densification urbaine à travers la construction verticale. - Intégrer les notions d’esthétique et de spécificités architecturales des régions dans les projets urbains. - Créer une génération supplémentaire de zones économiques. - Renforcer l’intérêt accordé aux médinas et aux monuments historiques. Le Président de la République a recommandé d’accélérer les études, d’établir un calendrier d’exécution commun aux structures intervenant dans le domaine de l’aménagement et d’accorder à la formation l’attention requise. Il a, d’autre part, souligné la nécessité de renforcer la lutte contre la construction anarchique qui nuit à l’harmonie et à l’esthétique urbaines, et de tenir compte dans les plans des exigences du transport collectif. Le Conseil s’est ensuite penché sur la question de la protection des villes contre les inondations, passant en revue la stratégie élaborée à cet effet et qui porte notamment sur la localisation des constructions et de l’urbanisation dans les zones non-inondables et l’entretien continu des équipements existants pour leur assurer efficience et durabilité. A cet égard, le Conseil a décidé de: - Elaborer une étude globale sur le bassin de Oued Medjerda, mieux maîtriser les réserves des barrages et poursuivre la réalisation des grands ouvrages hydrauliques. - Hâter le parachèvement de l’étude sur la protection du Grand Tunis - Créer davantage de zones vertes notamment dans les dépressions. Le Président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé de renforcer les efforts d’entretien des oueds, des ouvrages hydrauliques et des réseaux d'évacuation des eaux pluviales. Il a, également, recommandé d’organiser la prévention et les alertes précoces contre les inondations afin de limiter immédiatement leurs conséquences.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com