Pour la première fois le Pape réagit à l’affaire des caricatures du Prophète : Il est urgent de respecter les religions et leurs symboles





Le Quotidien-Agences Le pape Benoît XVI a estimé hier qu'il était "nécessaire et urgent que les religions et leurs symboles soient respectés" au moment où l'affaire des caricatures du Prophète Mohamed agite le monde musulman. "Dans le contexte international que nous connaissons actuellement, l'Eglise catholique demeure convaincue que, pour favoriser la paix et la compréhension entre les peuples et entre les hommes, il est nécessaire et urgent que les religions et leurs symboles soient respectés, et que les croyants ne soient pas l'objet de provocations blessant leur démarche et leurs sentiments religieux", a déclaré le pape en recevant Ali Achour, nouvel ambassadeur du Maroc auprès du Saint-Siège. C'était la première fois que le pape intervenait personnellement depuis la publication dans des journaux de caricatures controversées et les manifestations ayant fait des dizaines de morts. "Pour les croyants comme pour tous les hommes de bonne volonté, la seule voie qui peut conduire à la paix et à la fraternité est celle du respect des convictions et des pratiques religieuses d'autrui, afin que, de manière réciproque dans toutes les sociétés, soit réellement assuré pour chacun l'exercice de la religion librement choisie", a poursuivi le souverain pontife. _____________________________ Australie Howard fustige les musulmans Le Quotidien-Agences Le Premier ministre conservateur australien John Howard a fustigé une minorité de musulmans qui "font l'éloge du jihad" (guerre sainte) et adoptent "des comportement extrémistes" envers les femmes, affirmant qu'ils ne pouvaient pas s'intégrer à la société, a rapporté la presse hier. Howard a fait ces déclarations lors d'interviews accordées en décembre dans le cadre de l'écriture d'un livre par des journalistes de The Australian, en vue de la célébration, le mois prochain, de ses 10 ans au pouvoir, a indiqué le journal. "Je pense sincèrement (...) qu'il y a une fraction qui est complètement opposée à notre société, et cela pose un problème", a déclaré Howard. Hier, John Howard a déclaré à la presse maintenir ses déclarations, soulignant que les "gens qui viennent en Australie doivent adopter les manières de vivre australiennes". Le président de la Fédération australienne des conseils musulmans, Ameer Ali, a estimé que les musulmans auxquels Howard faisait référence représentaient seulement "une infime partie" de la communauté. "Il existe également une petite fraction d'Australiens qui croient en la suprématie de la race blanche", a-t-il déclaré . De son côté, le porte-parole du Conseil islamique des Nouvelles-Galles-du Sud, Ali Roude, a jugé les remarques du Premier ministre "offensantes et ignorantes". L'Association des amis de l'islam a déploré qu'elles "jouent malencontreusement sur une islamophobie latente".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com