Théâtre : «Dernières informations», dernières transformations !





«Dernières informations», mise en scène par Abdelaziz Maherzi a été présentée dimanche au Théâtre municipal de la ville de Tunis. Ce fut un voyage au cœur de l’actualité et du quotidien du Tunisien. Les sociétés actuelles, comme les cultures n’échappent pas aujourd’hui aux mutations imposées par la mondialisation des économies et des mœurs. A l’instar des citoyens du monde arabe et des états en voie de développement, le Tunisien, pour sa part, tente de se livrer à un branle-bas de combat pour dépasser ses contraintes socio-économiques au quotidien, tout en faisant face à ses engagements et à ses devoirs. Cette idée à été développée, à travers «Dernières informations». Conçue sur la base d’une idée originale de Faouzi Arbi, traitée par Taoufik Gharbi, cette pièce lève aussi le voile sur la face cachée des mutations radicales que vit la jeunesse qui constitue une frange importante de la société tunisienne. A travers «Dernières informations», Abdelaziz Maherzi tente de conscientiser cette tranche de la population quant à ses droits et ses devoirs de citoyen. Sans tomber dans la légèreté du scénario, le metteur en scène reconstitue d’entrée certaines des tares qui guêtent la jeunesse et contre lesquelles, il faut absolument lutter. Le décor en dit long quant au scénario de la pièce. Au commencement, ce décor met en exergue l’image de la lune. Tout autour, on pouvait voir des rayons du soleil, une pancarte errigée sur une grande place qui est la scène. A travers ce décor, Olfa Boughanmi, Taoufik Gharbi et Sabri Khmissi, les trois acteurs-comédiens, se sont livrés à un véritable dialogue d’actes et de rôle sur la scène. Tantôt, Olfa Boughanmi s’est livrée à des danses d’une certaine extravagance, tantôt à des chants romantiques qui frôlent la limite de l’érotisme. L’actrice finit, en fin de compte, par s’ériger contre ce fléau qui, selon elle, détourne la jeunesse actuelle de ses droits et de ses obligations. * Malaise Acteur central de cette pièce, Taoufik Gharbi a effectué une prestation honorable en interprétant le rôle du citoyen en malaise. Du coup, il s’interroge sur ses difficultés au quotidien, son avenir et les contraintes auxquelles il doit faire face. Pour sa part, Sabri Khmissi, tantôt optimiste, tantôt pessimiste, a évolué dans le rôle d’un citoyen ordinaire qui a pour objectif avoué de subvenir à ses propres besoins et à ceux de sa famille. A la fin de la pièce, les trois acteurs se retrouvent et s’interrogent sur leurs difficultés et les solutions qu’il faut adopter. D’une durée d’une heure et 30 minutes, «Dernières informations» est la dernière création théâtrale de Abdelaziz Maherzi. La présentation dimanche dernier au théâtre municipal de Tunis, a été rendue possible grâce à la collaboration du syndicat des agents de la municipalité de Tunis. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com