Lutte contre la grippe aviaire : Le ministre de l’Agriculture lève le voile sur la mort de 27 mille volailles à Mornaguia





Le ministre de l’Agriculture et des ressources hydrauliques a démenti les rumeurs sur la présence de quelques cas de grippe aviaire en Tunisie lors d’un débat entre le gouvernement et les députés sur le secteur agricole tenu hier dans l'hémicycle du Bardo. Tunis-Le Quotidien Répondant aux interrogations des députés sur la stratégie de lutte contre la grippe aviaire adoptée par la Tunisie, M. Habib Haddad, ministre de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques, a précisé que les 27 mille volailles trouvés morts récemment à Mornaguia (une localité du gouvernorat de la Manouba) ont péri par asphyxie suite à une coupure de courant. “Le citoyen a le droit de s’interroger sur cet incident. Nous n’avons rien à cacher. Les consommateurs devraient nous faire confiance”, a-t-il souligné. Le ministre a déclaré également qu’aucun cas de grippe aviaire chez les oiseaux migrateurs et les volailles n’a été jusqu’ici signalé. Et d’ajouter: “38 mille échantillons prélevés sur les oiseaux migrateurs et les volailles ont été analysés. Ce chiffre dépasse les prélèvements programmés au niveau de certains pays européens. Mais la vigilance est toujours de mise”. Une commission nationale de lutte contre la grippe aviaire a été mise en place depuis l’apparition des premiers cas de grippe aviaire en Europe. Elle regroupe des représentants des ministères concernés et de la société civile. * Numéro vert M. Haddad a annoncé, en outre, qu’un numéro vert sera mis à la disposition des citoyens dans les quelques jours à venir pour mieux informer les citoyens sur les mesures préventives à prendre et signaler les cas suspects à temps. “La phobie de la grippe aviaire qui prévaut actuellement est injustifiée. Elle s’est répercutée négativement sur le secteur avicole qui compte 4000 poulaillers et emploie 15 mille ouvriers”, a-t-il fait remarquer. La baisse spectaculaire de la consommation des produits avicoles enregistrée après l’apparition de la redoutable maladie en Turquie et en Sicile a porté un coup dur aux intérêts de quelques 8000 aviculteurs en dépit des mesures prises par le groupement interprofessionnel des produits avicoles (GIPA). Cet organisme a procédé à l’achat de 4 mille tonnes de poulet à chair pour les stocker. Les autorités de tutelle ont également stocké 3 millions d’œufs. Des quantités importantes de produits avicoles sont aussi exportées versl’Europe. * La manne de l’or vert En ce qui concerne les prix de l’huile d’olive pratiqués sur le marché local, le ministre a indiqué qu’ils sont en quelque sorte indexés sur les cours du marché mondial, lesquels continuent à flamber. Dans ce même chapitre, M. Haddad a infirmé les rumeurs ayant trait à une pénurie des plants d’oliviers. 3 millions de plants ont été produits en 2005 alors que les besoins des agriculteurs se sont situés aux alentours de 2.400 millions de plants. Le ministre a déclaré, en revanche, que les exportations des produits de la pêche ont enregistré en 2005 une baisse de 2% par rapport à l’année précédente. D’autre part, M. Haddad a signalé que des études scientifiques réalisées récemment par des chercheurs tunisiens ont démontré que l’extraction de certains types de carburants de deux genres de plantes sera bientôt possible. Walid KHEFIFI _____________________________ Une séance de dégustation de produits avicoles Une séance de dégustation des produits avicoles a eu lieu hier à la Chambre des députés en marge du débat entre le gouvernement et les édiles parlementaires sur le secteur agricole. Ont pris part à cette séance M. Habib Haddad, ministre de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques, M. Foued M’bazaâ, président de la Chambre des députés ainsi que les députés et les représentants des médias. De quoi rassurer les consommateurs qui boudent de plus en plus des produits avicoles…


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com