Privatisation de Tunisie Telecom : France Telecom décidée à remporter l’offre





Le groupe France Telecom vient de confirmer son intérêt fort à l'acquisition de 35% du capital de Tunisie Telecom. Ses responsables affirment même qu’ils sont déterminés à “jouer la partie pour la gagner”. Tunis-Le Quotidien Décidément, France Telecom est déterminée à devenir le partenaire stratégique de l’opérateur historique tunisien, en remportant l’appel d’offres relatif à l’acquisition de 35% de son capital. Au cours d’une rencontre de presse, organisée hier à Tunis, M. Jean-Paul Collet, directeur exécutif de la Division International de France Telecom, a même déclaré que le groupe est décidé à exploiter pleinement cette opportunité et en profiter pour poursuivre sa stratégie de développement international. M. Cottet a souligné que le groupe France Telecom a passé par la même situation de Tunisie Telecom puisqu’il a connu, au milieu des années 90, une mutation d’une société publique à une société anonyme. C’est à partir de cette expérience que France Telecom espère être le mieux placé, parmi les neuf candidats restant dans la course, pour apporter son appui et son soutien financier et surtout industriel nécessaire à la croissance de Tunisie Telecom durant la prochaine étape. M. Cottet a ajouté que France Telecom mettra tout son savoir-faire, dans les domaines de la téléphonie mobile, la téléphonie fixe et l’Internet au profit de l’opérateur tunisien, et ce, outre l’apport en matière des services répondant aux standards mondiaux et le développement externe. Le directeur de la division international de France Telecom a noté, également, que l’opérateur national dispose de plusieurs atouts importants, notamment une solide présence en Tunisie et même à l’étranger en particulier, en Mauritanie. Il a précisé, à ce propos, que le groupe dispose déjà d’une expérience réussie avec l’opérateur historique sénégalais au Mali, et voudrait bien la renforcer par une nouvelle expérience avec Tunisie Telecom en Mauritanie et pourquoi pas en d’autres pays africains. Au niveau des services, M. Cottet a indiqué que France Telecom devrait appuyer le service Internet de Tunisie Telecom après la réussite dans l’appel d’offres. Il a noté que “Tunisie Telecom devrait être un fournisseur d’Internet d’autant plus qu’il s’agit d’un secteur très porteur et d’avenir que ce soit en Tunisie ou dans le monde. * “Pas de plan social prévu” Concernant la stratégie prévue de la gestion des ressources humaines de Tunisie Telecom, en cas de réussite de l’acquisition de 35% de son capital, M. Cottet nous a affirmé que le groupe ne prévoit pas de plan social ou de réduction d’emplois, du moins durant les trois prochaines années. “Nous avons un projet de ressources humaines très ambitieux qui offrira aux compétences de Tunisie Telecom des opportunités de poursuivre leurs carrières à l’étranger que ce soit au sein de France Telecom à Paris, ou au sein de l’un de ses partenaires en Afrique et dans le monde”, a-t-il expliqué. Et d’ajouter que l’opérateur tunisien dispose de plusieurs compétences de haut niveau notamment sur le plan technique, qui joueront un rôle très important dans son plan de développement durant la prochaine étape. * “On est là pour gagner” M. Cottet a, par ailleurs, estimé que ces différents points permettent à l’offre de France Telecom, qui devrait être déposée avant le 7 mars prochain, d’être la plus importante pour l’acquisition des 35% du capital de Tunisie Telecom. “On est habitué à jouer la partie pour la gagner. On est, donc, déterminé à remporter cet appel d'offres et devenir le partenaire stratégique de Tunisie Telecom, même si la décision finale revient au gouvernement tunisien”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter que France Telecom est très intéressée par le modèle économique de la Tunisie, et des compétences tunisiennes en général. “On imagine que la Tunisie puisse être un pôle régional très important pour notre groupe dans l’avenir”, a-t-il conclu. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com