Tango : Histoire d’un grand amour!





L’amour du tango coule dans le sang de cette nouvelle génération des passionnés d’un air éternel! Sur la scène du Théâtre Municipal, des déclarations d’amour du groupe Negracha prolifèrent à partir de ce soir et jusqu’à dimanche. “Quejas de tango” est une invitation ouverte pour aller un peu loin… jusqu’à l’Amérique du Sud et plus précisément jusqu’à l’Argentine; une invitation généreuse que cède Tahar Khenissi, ce Tunisien fou du tango. Après le succès du concert de la chanteuse Barbara Luna sur les deux prestigieuses scènes de Carthage et de Hammamet, Tahar Khenissi a choisi de s’aventurer de nouveau et de faire un autre pas en avant. “Quejas de tango” est le titre de cette gracieuse balade au cœur de la culture argentine dont le tango est l’icône. Producteur, organisateur et interprète Tahar Khenissi a opté pour la programmation du groupe Negracha, l’un des représentants du nouveau tango; un tango qui a évolué avec le temps et ce, grâce à la volonté d’une poignée de musiciens comme Astor Piazzolla, Horacio Salgan, Osvaldo Pugliese, Leopoldo Federico et bien d’autres qui ont essayé de nouvelles pistes cherchant à teinter le tango avec des notes jazzy. L’histoire du tango garde encore vivace le rôle fondamental de ces symboles dans l’évolution de cette musique qui a pu sortir des carcans classiques pour s’envoler à l’échelle internationale. Cette histoire douce et délicieuse, teintée d’un amour ardent du tango, une créativité sans frontières et une grande volonté, est l’axe central des concerts du groupe Negracha qui a repris ce joli scénario. William Sabatier (bandonéon), Norberto Pedreira (guitare), Mauricio Angarita (contre-basse), Gabriel Sivak (piano) et Dario Perez (violon), cinq musiciens de divers univers mais de talent hors pair partageront l’amour du tango sur la scène du Théâtre Municipal. Des jolis tableaux de danse accompagneront bel et bien tous ces rythmes argentins… Un grand spectacle est au menu du Théâtre Municipal durant ce week-end à partir de 20h00. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com