Tribunaux d’exception à Guantanamo : La fronde des avocats militaires





Le Quotidien-Agences Les tribunaux d'exception de Guantanamo, créés par le gouvernement américain pour juger quelques détenus de sa "guerre contre le terrorisme", ont trouvé leur plus grand adversaire en la personne des avocats militaires désignés pour défendre ces prisonniers. Cette semaine, comme lors des audiences précédentes organisées en vue des procès d'autres détenus, les avocats militaires commis d'office ont fait front commun contre une procédure qu'ils jugent inepte, inéquitable pour les accusés, et indigne de l'idée qu'ils se font de la justice de leur pays. Si certains sont réservistes, d'autres sont militaires de carrière et ils risquent gros en adoptant une position mal vue par le ministère américain de la Défense à l'origine de ces tribunaux "spéciaux". Le commandant Thomas Fleener, qui s'est vu ordonner mercredi de défendre malgré lui le Yéménite Ali Hamza Ahmad Al-Bahlul, propagandiste présumé d'Al-Qaïda qui refuse obstinément d'être défendu par un Américain, a abondamment fait part de son indignation. Hier, à l'issue des audiences, il a expliqué son émotion, bien visible lors de ses plaidoiries. "J'étais horrifié parce qu'en Amérique, il n'existe pas de système judiciaire comme celui-ci", a-t-il déclaré à la presse. Les droits garantis généralement aux accusés "n'existent pas dans ces audiences, et si j'entends encore une fois l'accusation affirmer qu'il s'agit de procès complets et équitables, je crois que ça va me rendre malade", a-t-il ajouté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com