Accidents vasculaires cérébraux : Pour une meilleure prise en charge des patients





Tunis-Le Quotidien Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ne cessent de gagner du terrain. Ils sont actuellement la troisième cause de mortalité après les cancers et les maladies cardiaques. Et c’est justement pour cette raison que l’Association Tunisienne pour le Développement des Neurosciences (ATDNS) relève le défi de la prise en charge des AVC à la phase aiguë. Car c’est une maladie qui est à la fois fréquente que coûteuse aussi bien au niveau social qu’économique. D’ailleurs, les AVC constituent un problème de santé publique en Tunisie. Afin d’améliorer radicalement la prise en charge des AVC à la phase aiguë, l’ATDNS a proposé une première lors de ses journées de neurosciences organisées à la fin de 2005. En effet, un atelier de travail a été consacré à la discussion d’un consensus de prise en charge de cette pathologie. Celle-ci a longtemps été considérée comme une fatalité pour laquelle les possibilités thérapeutiques restent inefficaces. Or, à l’heure actuelle, tout semble avoir changé. Désormais, cette même maladie, fatale il y a seulement quelques années, représente “une urgence neurologique dont l’évolution et le pronostic peuvent être modifiés de manière importante par la qualité de la prise en charge”. Cette initiative de l'ATDNS n’est pas la seule puisqu’un autre consensus de prise en charge thérapeutique a été proposé pour la sclérose en plaques. Cette pathologie constitue également un véritable challenge pour la neurologie tunisienne. Elle se caractérise par des manifestations cliniques variables et une évolution inquiétante. S’ajoute à cela son coût social et économique de par le handicap moteur qu’elle peut occasionner. M. KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com