Jeunes talents Bilel Chebbi, ou la rencontre entre l’art et l’économie





Etudiant en économie à l’Université Tunis Manar, Bilel Chebbi est l’un de ces jeunes gens qui font l’orgueil de la Tunisie. Car, pour lui, l’économie n’est pas un simple cursus universitaire, c’est le souffle des choses et le pari sur l’avenir, c’est l’ordre et la cohérence qui font fructifier les talents et ouvrir les portes du monde. Pour lui, notre pays est une base de lancement vers d’innombrables marchés, un melting pot d’opportunités qui se conditionne par un point d’inflexion majeur : la créativité. Un «économiste» qui parle comme un artiste et qui sait de quoi il parle. Car il nous a confié que, déjà à l’âge de 13 ans, ce vocable de «créativité» était porteur d’un réel sens pour lui alors qu’il s’était aventuré à reproduire, avec sa propre vision, le tableau le plus controversé du maître Picasso : Guernica. Et, depuis lors, ses liens avec la peinture n’ont fait que se raffermir pour arriver, petit à petit, à maturation. Aujourd’hui, Bilel Chebbi est fébrilement concentré sur la préparation de sa toute première exposition que le Centre culturel de la ville de Tunis a eu la gentillesse d’accepter d’accueillir. Nous y verrons, du 3 au 18 mars, une cascade de couleurs et d’expressions ; la vision du monde qui est née dans l’esprit d’un jeune homme qui voue un égal culte à l’économie et à la peinture. Manoubi AKROUT


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com