Abderrahmane Hammou : «La maîtrise, la clé pour aller en finale»





Abderrahmane Hammou était partagé entre deux sentiments après la rencontre disputée contre l’Angola. La satisfaction d’abord en voyant ses filles se comporter de belle façon devant les championnes en titre, et une certaine amertume d’avoir laissé échapper une victoire qui tendait les bras à ses filles. Que pensez-vous du match contre l’Angola ? Je dois en premier lieu rendre hommage à mes protégées qui ont disputé un très bon match. J’espère maintenant que cette belle prestation contribue à les libérer sur le plan psychologique afin qu’elles puissent aborder cette phase décisive dans les meilleures prédispositions. Vous allez jouer en demi-finale contre le Congo. Qu’en pensez-vous ? A ce stade de la compétition, les quatre équipes qualifiées sont très proches quant à leur niveau. Il faut simplement être mieux préparé mentalement que notre adversaire, savoir mieux maîtriser nos nerfs, et se montrer plus concentré pour pouvoir espérer remporter cette demi-finale contre le Congo. Quelles sont les caractéristiques du Congo ? J’ai vu l’équipe congolaise sur cassettes et je peux vous dire franchement qu’elle m’a semblé inférieure à la Côte d’Ivoire (NDLR : qui jouera l’autre demi-finale contre l’Angola) mais ceci ne signifie rien du tout. Le Congo reste un adversaire valeureux. L’essentiel est de se présenter en meilleure condition que lui pour nous qualifier pour la finale. Contre l’Angola, on a constaté qu’au début de la seconde mi-temps vous avez laissé au repos les professionnelles. Etait-ce un choix délibéré ? Non, pas du tout ! Les péripéties du match ont imposé ce choix. En pénétrant sur le parquet, on n’avait qu’une seule idée en tête : gagner ! On a évolué sans calcul pour décomplexer nos filles face à l’Angola. Malheureusement, nos premières offensives n’avaient pas bien fonctionné et c’est ce qui m’a amené à modifier mes choix. Physiquement, les filles ont bien rivalisé avec les Angolaises qui étaient plus athlétiques ? On est au point sur ce plan là ! Les filles sont prêts physiquement. Il faut maintenant être motivé et surtout bien concentré et appliqué pour passer en finale. ABDELLATIF


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com