Le prix du pétrole reprend du galon





Le Quotidien-Agences Les prix du pétrole évoluaient à leur plus haut niveau depuis plus de trois mois hier, et les inquiétudes au sujet de l'Iran et du Nigeria augurent d'une hausse plus importante encore, dans un contexte de demande vive. A New York, le cours du brut pour livraison en février est repassé au-dessus du seuil de 65 dollars qu'il avait brièvement atteint la semaine dernière. Il a grimpé jusqu'à 65,53 dollars le baril, son niveau le plus élevé en séance depuis le 3 octobre. Il a gagné environ 5% depuis le début de l'année, et se rapproche doucement de son record historique de 70,85 dollars datant d'août 2005. Quant au pétrole Brent de la mer du Nord à Londres, il a atteint 64,28 dollars hier sur la nouvelle échéance de mars, son meilleur niveau depuis le 29 septembre. "Les cours sont plus élevés car la reprise du programme d'enrichissement d'uranium en Iran et les problèmes de production au Nigeria continuent d'inquiéter", expliquent les analystes. A cela s'ajoutent les problèmes au Nigeria où les violentes attaques contre le groupe pétrolier Shell ont interrompu la production à hauteur de centaines de milliers de barils de pétrole par jour. Enfin, le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) publié mardi a ravivé les inquiétudes sur la vigueur de la demande mondiale, qui fait craindre un manque de production sur le marché. "Le rapport de l'AIE suggère qu'une demande américaine plus élevée et un rebond de la croissance de la demande chinoise vont gonfler la consommation mondiale en 2005 et accroître la dépendance envers les capacités excédentaires de production de l'Opep", ont commenté les analystes de Sucden.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com