Silva Dos Santos : «Nous sommes prêts à souffrir»





Malgré une période difficile, le buteur de la sélection Silva Dos Santos n’est pas en proie au doute. Il est convaincu qu’il retrouvera ses sensations lors de cette CAN où il faudra lutter pour aller jusqu’au bout du rêve. * Dans quelles conditions mentales abordez-vous cette CAN 2006 ? - On ne peut être que très motivés à l’idée de défendre notre titre de champion remporté haut la main, il y a deux ans. Et puis quand on sait que tout le monde nous attend au tournant, nous sommes décidés à sortir le grand jeu convaincus que la tâche ne sera pas de tout repos. * Que retenez-vous du dernier match joué face au Ghana ? - Face à des Ghanéens robustes et compétitifs, on a eu du mal à nous imposer d’entrée mais notre maturité a fini par avoir raison. Comme quoi nous avons appris à gagner les matches difficiles et en football c’est très important. * Comment présentez-vous les matches du premier tour ? - Ils seront difficiles à négocier notamment celui que nous jouerons ce dimanche face à la Zambie. Il faudra beaucoup de concentration et d’inspiration pour pouvoir sortir le grand jeu et faire honneur à notre statut de champion d’Afrique. L’essentiel sera de passer le premier tour puis on verra et une victoire aux dépens des Zambiens nous mettra sur la bonne voie. * Sur le plan personnel vous semblez avoir perdu une grande partie de votre efficacité. Comment expliquez-vous ce mutisme ? - Je suis conscient de ce problème mais sachez que je ne perds pas espoir de retrouver au plus vite le chemin des filets. J’y travaille tous les jours j’espère retrouver mes sensations lors de cette CAN. Je suis là pour marquer des buts et je fais tout pour ne pas décevoir. Cette saison, j’ai été victime d’une blessure et j’ai gardé le banc des remplaçants à Toulouse. Cette période difficile fait partie du passé et il n’y a pas de place au doute car j’ai confiance en mes moyens. * Quels sont les chances de réussite des Tunisiens ? - Nous jouerons pour remporter le titre. Ce sera certes difficile mais nous sommes prêts à souffrir. Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com