Tarek Aziz demande l’asile à Zagreb





Zagreb-AFP Tarek Aziz, l'ex-ministre des Affaires étrangères de Saddam Hussein, détenu par l'armée américaine, a demandé à la Croatie d'étudier la possibilité de l'accueillir s'il était libéré pour des raisons de santé, a-t-on appris hier de source officielle. "Le ministère des Affaires étrangères a reçu une lettre des avocats (de Tarek Aziz) qui demandent à la Croatie d'étudier si elle pouvait lui offrir asile dans le cas où le gouvernement irakien accepterait de le libérer pour des raisons humanitaires", a indiqué la porte-parole du ministère croate, Ivana Crnic. L'hebdomadaire croate Globus a publié hier la photocopie de cette lettre écrite en anglais et adressée le 14 janvier par un avocat italien de Aziz, Giovanni Di Stefano, aux autorités croates. "Nous demandons une réponse rapide pour savoir si le gouvernement croate pourrait offrir à Tarek Aziz et à sa famille une résidence temporaire en Croatie", lit-on dans cette lettre. "S'il est libéré, Tarek Aziz ne pourra pas vivre dans une communauté, même si c'est sa patrie, où il ne sera pas en sécurité", poursuit-on de même source. Di Stefano rappelle également que l'accusation irakienne a récemment renoncé à poursuivre son client pour crimes contre l'humanité, et qu'il n'était plus accusé que de "malversations financières".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com