Basket J.S.K. – Elloumi : Séparation à l’amiable





Le divorce entre le club aghlabide et le coach Abdessattar Elloumi était dans l’air depuis quelque temps. Aujourd’hui, c’est chose faite. A vrai dire, le désormais ancien entraîneur des Vert et Blanc, n’a pas manqué, à plusieurs reprises, de manifester son mécontentement à l’égard de la politique sportive de la section basket dont il n’est jamais parvenu à saisir la logique. Contacté pour de plus amples informations, Elloumi se prononça en ces termes : «Je rappelle que lorsque j’ai pris en mains l’équipe au beau milieu de la saison dernière, les objectifs fixés entre les dirigeants et moi-même étaient clairement définis, à savoir jouer pour les titres. Et malgré le départ de Radhouène Slimène, nous avons commencé à moissonner les consécrations, à l’instar de la Coupe de Tunisie et de la Supercoupe. Et au départ de cette saison, nous briguions le titre de champion. Mais au grand dam des férus du basket à Kairouan et à mon grand étonnement, l’équipe a commencé à se vider de ses meilleurs éléments : d’abord Slimène qui était sur le point de renouer, ensuite Marouène Kechrid, puis Oussama Ferjeni, récemment Walid Dhouibi et maintenant c’est au tour de Atef Maoua. C’en est trop, vraiment trop. Comme le projet auquel j’ai totalement adhéré au début a été complètement abandonné, je n’ai plus de raison d’être à la JSK. Je pars donc la conscience tranquille et le sentiment du devoir accompli, non sans éprouver un goût d’inachevé et surtout des appréhensions à l’endroit d’un club que j’ai tant aimé et qui est, malheureusement, gangrené par les intentions malveillantes et déstabilisatrices de certains pêcheurs en eau trouble. Dommage pour la JSK et le basket en général». Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com