Procès de Saddam : Le nouveau juge par intérim contesté





Le Quotidien-Agences Un haut responsable du gouvernement irakien a indiqué que le nouveau juge par intérim de Saddam Hussein, Saïd Al-Hamachi, ne pouvait pas conduire les prochaines audiences du procès de l'ancien président, affirmant que Hamachi avait été membre de l'ancien parti Baath au pouvoir. "Le juge Saïd Al-Hamachi est concerné par les mesures d'épuration et ne peut pas en conséquence présider les audiences", a déclaré Ali Lami, directeur général du Comité irakien d'épuration du Baath, chargé de veiller à ce que les membres du parti dissous ne réintègrent pas les hautes fonctions administratives. "Le statut du Haut tribunal pénal irakien interdit aux anciens membres du Baath de présider ses audiences", a-t-il rappelé. Le procureur général du Haut tribunal pénal Jaafar Al-Moussaoui, avait indiqué mardi dernier que le juge Saïd Al-Hamachi prendrait la place du juge démissionnaire Rizkar Mohammed Amine et dirigerait les débats dès la prochaine audience le 24 janvier. Il doit prendre ces fonctions à titre temporaire en attendant l'élection d'un nouveau juge. Un membre de Haut Tribunal pénal a, toutefois, indiqué le Juge Saïd Al-Hamachi sera maintenu, car il n’existe aucune preuve de son appartenance au parti Baath.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com