Réagissant aux propos de Ben Laden : Washington rejette l’offre de trêve et promet de l’anéantir





La Maison-Blanche vient de rejeter une offre de trêve d'Oussama Ben Laden et a promis de l'anéantir, après que le chef d'Al-Qaïda eut donné signe de vie pour la première fois depuis 2004. Le Quotidien-Agences "Nous ne négocions pas avec les terroristes. Je pense que nous devons les détruire. C'est la seule façon de les traiter", a déclaré le vice-président américain Dick Cheney à la chaîne Fox News. L'offre de trêve "m'a l'air d'une sorte de stratagème", a-t-il dit. "Nous ne négocions pas avec les terroristes. Nous les mettons hors d'état de nuire", a déclaré pour sa part le porte-parole de la Maison-Blanche, Scott McClellan. Dans un enregistrement diffusé par la chaîne de télévision Al-Jazira, le premier depuis décembre 2004, Oussama Ben Laden menace les Etats-Unis de nouveaux attentats. Il affirme que des opérations sont "en cours de préparation" sur leur sol. Dans le même temps, il offre "une trêve de longue durée" au peuple américain. L'enregistrement a été authentifié par la CIA. "A la suite d'une analyse technique de la cassette (...), la CIA estime qu'il s'agit de la voix d'Oussama Ben laden", a indiqué un responsable qui a requis l'anonymat. Dick Cheney a estimé qu'il faudrait quelques jours pour tirer des enseignements formels de la bande et tâcher de savoir quand elle a été enregistrée. * Ben Laden toujours vivant Mais si l'enregistrement "est authentique et s'il est récent, il indique à l'évidence que les rumeurs selon lesquelles il était mort n'étaient pas valables", a-t-il dit. Cependant, même si Oussama Ben Laden était mort, "nous devons nous attendre à ce que la menace persiste pour une période considérable", a dit Cheney. Al-Qaïda "est une organisation décentralisée, plutôt une franchise si vous voulez qu'une structure hiérarchique ou une organisation militaire classique, avec son commandant en chef", a-t-il expliqué. Ceci étant, l’ex-chef de la lutte antiterroriste à la Maison Blanche, Richard Clarke, a jugé «facile de déjouer les mesures de sécurité américaine». «Nos mesures de sécurité ne sont pas ce quelles devraient être et nous avons encore beaucoup de failles dans ce pays auxquelles nous n’avons pas trouvé de solutions», a déclaré cet expert. La diffusion de la cassette intervient alors que les autorités pakistanaises s'efforcent d'établir les identités de trois militants d'Al-Qaïda qui auraient pu être tués le 13 janvier par un bombardement américain dans le nord-ouest du Pakistan.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com