Dans les coulisses





* De notre envoyé spécial Kamel ZAIEM * Cérémonie Les médias égyptiens n’ont pas tari d’éloges sur la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu avant-hier dans un stade du Caire archi-comble. Il est vrai que de grands moyens ont été mis pour réussir cette cérémonie à laquelle ont participé cinq mille soldats. La civilisation égyptienne depuis les Pharaons et celle africaine ont été au menu de ce spectacle qui a duré 45 minutes et qui a été suivi, selon les journaux égyptiens, par un milliard de téléspectateurs et auditeurs à travers 36 chaînes de télévision et 14 radios. * L’énigme Blatter Jospeh Blatter, le patron de la FIFA, a visité l’Egypte à l’occasion de la CAN, mais son séjour a été court et il n’a pas assisté à la cérémonie d’ouverture. Au Caire, on ressent de la colère à l’encontre de Blatter à cause de l’échec égyptien pour organiser le Mondial 2010 et on estime qu’il a favorisé l’Afrique du Sud. Au cours de la conférence de presse, il a évité de s’attarder sur cette affaire tout en précisant que c’était un choix qui s’est fait démocratiquement. A propos d’une sixième place pour l’Afrique, il a estimé qu’il est encore tôt pour en parler et il faudrait attendre peut-être le Mondial... 2022 pour voir ce rêve se réaliser. * Le retard des Guinéens La délégation guinéenne était la dernière à rejoindre l’Egypte (vendredi matin) pour des raisons d’organisation et de réservation. Quelques heures après leur arrivée, ils ont visité le terrain d’entraînement et le stade Alex 1 d’Alexandrie où il auront à jouer le premier tour. * Le Togo à la loupe Le sélectionneur français Raymond Domenech arrivera bientôt au Caire où il compte voir à l’œuvre la sélection togolaise, futur adversaire de la France au Mondial 2006. Le 29 janvier, il assistera au match Togo - Angola.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com