Tunis : Condamnée à dix-huit mois de prison pour adultère, une épouse a cédé ses droits à son mari pour éviter la prison …





Tunis - Le Quotidien Un époux originaire d’un quartier populaire de la capitale a profité de la condamnation de sa femme à un an et demi de prison pour exiger d’elle qu’elle se désiste dans une affaire de pension alimentaire dans laquelle, il a été condamné à 1500 dinars d’amende et à quatre mois de prison. Prise en flagrant délit d’adultère, l’épouse a été condamnée par un tribunal de Tunis à un an et demi de prison. Seul son mari pouvait lui épargner la prison en arrêtant les poursuites judiciaires à son encontre. Et comme ce dernier est déjà poursuivi et condamné à quatre mois de prison dans une affaire d’abandon de famille, il a exigé que sa douce moitié se désiste de sa plainte pour qu’il en fasse de même. C’est du moins ce qui s’est passé devant le tribunal de première instance de Tunis qui a décidé l’arrêt des poursuites à l’encontre des deux époux dans les deux affaires dans lesquelles ils sont “respectivement” impliqués. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com