U.A. : Accord sur le Congo président en 2006, le Soudan en 2007





Le Quotidien-Agences Le Congo assumera en 2006 la présidence des 53 pays de l'Union africaine (UA) suivi du Soudan en 2007, une décision permettant de dénouer la crise, née de la candidature controversée du président soudanais, qui menaçait de faire échouer le sommet de Khartoum. Le chef de l'Etat congolais Denis Sassou Nguesso a été désigné par consensus comme prochain président de l'UA, a annoncé le porte-parole de la présidence congolaise, Firmin Ayebba, sans attendre l'annonce officielle en séance plénière. Le Soudan n'exercera cette responsabilité qu'en 2007, a confirmé de son côté à la presse le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Gamal Ibrahim, indiquant que pour Khartoum "le plus important était le succès du sommet". Ayebba a par ailleurs précisé que le président sortant de l'UA, le Nigérian Olusegun Obasanjo, resterait en charge du dossier du Darfour, la province ouest du Soudan, ravagée par la guerre depuis trois ans. Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Jean Ping, a affirmé que l'engagement de confier l'an prochain la présidence de l'UA au Soudan n'était pas assorti de conditions. "Quand les Africains promettent, ils tiennent leur promesse", a-t-il dit, alors que d'autres diplomates affirmaient que le Soudan s'était engagé à faire la paix avant 2007 au Darfour et à régler son différend avec le Tchad, son voisin. Le Soudan a en attendant obtenu la vice-présidence de l'Union, a affirmé la porte-parole de l'UA, Habiba Mejri Sheikh Cette formule, qui permet de sauver la face du président soudanais Omar El-Béchir, a émergé laborieusement alors que la polémique sur la candidature soudanaise focalisait toute l'attention depuis l'ouverture lundi du sommet.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com