Association des anciens élèves du collège Sadiki : Comme au bon vieux temps!





La célébration du centenaire de l’Association des Anciens du collège Sadiki sera purement culturelle. D’ailleurs, comme au bon vieux temps! Un programme copieux est à l’affiche du Théâtre de la Ville de Tunis surtout après l’annonce de l’année 2006, l’année de l’historien et du père de la sociologie Ibn Khaldoun. Deux événements d’un seul coup! Le 13 janvier 1875, une date fondamentale dans l’historique du collège Sadiki. Le décret publié à cette date annonçait la naissance du collège Sadiki, une vraie révolution intellectuelle au niveau de l’enseignement et dont le héros a été le ministre et réformateur Kheïreddine. Les années se sont écoulées et des générations se sont formées dans cette institution éducative qui vise à “apprendre aux jeunes Tunisiens les langues étrangères et les sciences de raisonnement qui peuvent être utiles aux Musulmans tout en n’étant pas contraires à leur foi”, selon les Préliminaires du décret de 1875. la famille des élèves du collège Sadiki est devenue nombreuse, au fil des années et les enfants de Sadiki se sont éparpillés dans toutes les villes tunisiennes occupants plusieurs postes dans le gouvernement. Le 3 décembre 1905, une autre date qui a marqué le tissu associatif sous le protectorat; c’est à cette date et dans le cadre de la réunion des élèves du collège Sadiki qu’on annonçait la création de l’Association des Anciens élèves du collège Sadiki” et il a fallu attendre jusqu’au 24 du même mois pour obtenir l’autorisation des autorités françaises et lancer le premier bureau de cette association dont le président était Kheïreddine Ben Mustapha. Les activités se sont multipliées surtout après la création d’une bibliothèque en 1908 et la Revue Sadikienne en 1920, portant essentiellement sur des conférences données par une brochette d’intellectuels de l’époque et dans différents domaines. Parmi cette élite intellectuelle, on cite: Mohamed Al Akhdhar Belhoucine, Mohamed Tahar Ben Achour, Mohamed Annakhli (le Kairouanais), Mohamed Ben Béchir Belkhoja, Mohamed Belhassine, le leader Habib Bourguiba; Chedly Kheïrallah, Mokhtar Ben Mahmoud, Abou Al Kacem Chebbi, etc. Une bibliothèque très riche contenant quelques trésors de la bibliothèque privée de l’écrivain Mohamed Bayrem Al Khames et d’autres livres-références et des conférences abordant plusieurs sujets religieux, culturels, politiques et scientifiques ont permis à cette Association de consolider les liens entre les différentes générations d’élèves du collège Sadiki et de développer de plus en plus le niveau intellectuel de cette élite. Après Kheïrallah Ben Mustapha, le premier président de cette association, plusieurs présidents se sont succédé à la tête de cette fondation: Hassen Hosni Abdelwaheb, Mustapha Kaâk… Taïeb Sahbani pour arriver à la période actuelle présidée par M. Foued Mebazaâ, président de la Chambre des députés. * Activités tous azimuts! Le collège Sadiki a donné à la Tunisie un bon nombre de ses intellectuels, les vrais comme Béchir Denguezli, le 1er médecin tunisien, Mohamed Ali Annabi, 1er polytechnicien tunisien, Chedly Zouiten, le 1er médecin dentiste, Othmane Kaâk (historien), Hassen Zmerli, Mohamed Abdelaziz Agrebi, Aly Ben Ayed (théâtre) et la liste est encore longue comportant d'autres noms comme le Dr. Mongi Ben Hamida, Slimane Ben Slimane, Taoufik Boughdir, Mohamed Yaâlaoui, Abdelwaheb Bouhdiba, Abdelaziz Laroui, Sadok Mazigh, Abdelwaheb Bakir… et des centaines d’écrivains et des politiciens qui ont marqué l’Histoire de la Tunisie. Toute cette glorieuse histoire sera au cœur de cette célébration du centenaire de l’Association des anciens élèves du collège Sadiki qui se croisera avec la célébration de six siècles depuis le décès du sociologue Ibn Khaldoun. “Les rencontres du mercredi”, tel est l’intitulé de cette manifestation organisée par la Municipalité de Tunis en partenariat avec l’Association. “Les Sadikiens sur les pas d’Ibn Khaldoun” est la première conférence de ce programme copieux lancé chaque mercredi sur la scène du Théâtre Municipal. “Les regards croisés sur Ibn Khaldoun”, “Les Sadikiens et le théâtre”, et “Les périples des Sadikiens dans l’univers des sciences”, des conférences qui ponctuent le programme de cette association jusqu’au mois de mai, rappelant le bon vieux temps de l’Association. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com