Billet





L’envers du décor Quand on voit le décor de nos plateaux télévisés (dans nos chaînes publiques ou privées), à les comparer bien évidemment aux autres chaînes de télévision occidentales ou même arabes, on est vite frappé par la pauvreté esthétique et la médiocrité dans la recherche et la créativité. S’il y en a! Le décor de nos petits écrans remonte parfois (ou plutôt souvent) aux années 1970 et il est du pur vieillot. Comme cet escalier lumineux, ces compositions florales en plastique ou ces meubles entièrement nus et d’aucun goût. Et là, on s’interroge sur l’utilité de tous nos artistes plasticiens, qui émergent pourtant par leur talent de par le monde, et qui ne cessent de bouder l’art, les arts et le marché. Les impliquer dans la décoration et la mise en scène télévisuelle serait une bonne chose. Tout le monde en tirera profit et sortira en fin de compte heureux. A commencer tout d’abord, par le téléspectateur. Qui, par l’effet d’une image réconfortante, se trouve accroché au moins pour quelques minutes à l’écran. Puis viennent le thème et l’animation pour transmettre le message voulu avec art et beauté. Enfin, trouver une issue loyale (et royale) pour tous ces artistes plasticiens qui trouveront bien leur compte. Z.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com