Energie : La raffinerie de la Skhira, prête en 2010





Le port de la Skhira renforcera sa position de vrai pôle pétrolier avec la réalisation prochainement de la deuxième raffinerie du pays. Ce projet dont les travaux seront entamés vers la fin de 2007, devrait entrer en service en 2010. Tunis - Le Quotidien En présence des MM. Afif Chelbi, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des PME, Abderrahim Zouari, ministre du Transport et Mohamed Nouri Jouini, ministre du Développement et de la Coopération internationale, le projet de la nouvelle raffinerie de pétrole à Skhira a été présenté hier dans un hôtel à Tunis. Le projet consiste, en effet, en une raffinerie de pétrole et toutes les installations annexes qui engloberont, notamment, les unités de traitement et de raffinage du pétrole, les installations de stockage des produits raffinés, les bâtiments administratifs, ainsi que toute l’infrastructure nécessaire. M. Afif Chelbi a précisé que cette nouvelle raffinerie d’une capacité minimale de 120 mille barils/jour, sera installée à proximité immédiate de l’important terminal pétrolier de la Skhira qui est relié à de grands gisements de brut par un pipe d’une capacité de 14 millions de tonnes par an et dispose d’une capacité de stockage de 800 mille m3. Selon M. Abdelaziz Rassaâ, directeur général de l’Energie, la sélection du promoteur qui sera chargé de réaliser ce projet passera par deux principales phases, à savoir, la préqualification et la consultation restreinte auprès des candidats préqualifiés, et ce, après avoir lancé, récemment, un appel d’offres international en la matière. Le candidat retenu après ces deux phases, devra prouver son expérience dans le développement, le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la raffinerie de pétrole de taille similaire à celle du projet. Il pourra, également, s’associer à d’autres personnes physiques ou morales pour la réalisation du projet. Le promoteur sélectionné aura à réaliser les études et enquêtes nécessaires à la conception et à la réalisation du projet et à entreprendre les démarches nécessaires à l’obtention de tous permis ou autorisations requis, tels que ceux de l’occupation du terrain, à l’importation du matériel et des équipements, à la sécurité et à l’environnement. M. Afif Chelbi a ajouté, dans ce même cadre, que l’investisseur sélectionné bénéficiera d’un cadre fiscal et légal incitatif. Il bénéficiera, également, de la possession, la gestion et la maintenance de ce projet pour une période initiale de 30 ans renouvelables. Le ministre de l’Industrie et de l’Energie a, par ailleurs, souligné que cette nouvelle raffinerie permettrait d’améliorer l’approvisionnement du marché local de produits raffinés dont les besoins ne cessent de croître. Et d’ajouter que la raffinerie exportera une grande partie de sa production notamment, vers les marchés porteurs et vers la région méditerranéenne. L’investisseur aura, également, la possibilité d’accéder au marché local des produits pétroliers et au pétrole brut disponible en Tunisie selon des modalités à convenir. Selon M. Ameur Béchir, directeur du projet, les travaux de construction de cette nouvelle raffinerie seront entamés vers la fin de 2007 après la finalisation de la signature des conventions y relatives avec l’investisseur sélectionné en juin 2007. La mise en service de la nouvelle raffinerie de la Skhira est prévue pour la mi-2010. Il y a lieu de souligner que la consommation nationale de produits pétroliers s’élève à environ 80 000 barils/jour dont 30 000 barils sont couverts par la société tunisienne des industries de raffinage (STIR) à Bizerte. L’importation de produits pétroliers raffinés se sont élevés en 2005 à 60 000 barils/jour. Ils devraient atteindre 70 000 barils/jour en 2010 et 100 000 barils/jour à l’horizon 2020. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com