Demain Tunisie – Guinée : Encore des changements en vue





Malgré l’octroi du billet pour les quarts de finale, l’E.N tient à terminer en beauté la 1ère phase de la CAN 2006 et ce, en dominant demain la Guinée. * De notre envoyé spécial Kamel ZAIEM Ce qui a changé dans le camp tunisien à Borj El Arab, un coin isolé à plus de cinquante kilomètres d’Alexandrie, c’est que la sérénité et la confiance ont repris le dessus sur le stress des premières journées de la CAN. A présent, l’équipe est plus confiante et elle a prouvé, au cours de ses deux dernières sorties, qu’elle a bel et bien retrouvé son équilibre et son éclat. C’est au niveau du mental qu’il faut aller chercher la force tranquille des Aigles de Carthage. Sans tomber dans un optimisme béat et démesuré, les joueurs sont animés d’une volonté de fer et ne pensent qu’au sacre. C’est qu’ils n’ont peur de rien et ne redoutent aucun adversaire. * Risques mesurées Lors des dernières séances d’entraînement, Lemerre a insisté, comme à son habitude, sur le collectif. Il est vrai que Santos a émergé du lot grâce à son efficacité retrouvée, mais l’équipe doit compter sur tous ses atouts. La bonne nouvelle, c’est que le bulletin de santé du groupe n’enregistre pas de blessures sérieuses à part quelques bobos dus à la fatigue. Dans un tel tournoi, le sélectionneur donne de l’importance à la fraîcheur physique et a su épargner à ses joueurs une très forte dose d’effort. Seuls Boumnijel, Trabelsi, Hagui, Jaïdi et Chedli ont disputé la totalité des deux matches, et on annonce du côté du camp tunisien quelques autres changements pour la rencontre de demain qui verra très probablement Trabelsi, Chedli et Santos garder le banc des remplaçants. Les quarts de finale, c’est dans six jours et il va devoir prendre le minimum de risques contre la Guinée pour disposer de tous les atouts le match d’après, qui aura beaucoup plus d’importance. De toute façon, quels que soient les choix de Lemerre, on est en droit à s’attendre à une belle prestation, demain, avec des joueurs qui ont appris à tout donner sur le terrain. La première place est en jeu, mais il faut penser à tout et parvenir à gérer cette situation en véritable conquérant. De toute façon, ce match contre la Guinée nous édifiera davantage sur les réelles capacités du onze tunisien. ______________________________ Eloges égyptiens La presse égyptienne d’avant-hier et d’hier a affirmé que la sélection tunisienne est un sérieux prétendant à sa propre succession, après avoir montré de grandes dispositions lors de ses deux premiers matches. Sous le titre «Les Aigles de Carthage Five Stars» (ndlr : 5 étoiles) le journal «Al Massa» (Le soir) indique que «l’équipe tunisienne a fourni un fait une belle prestation face à son homologue sud-africaine et a réussi à terminer le match en toute sécurité, obtenant ainsi son billet pour le deuxième tour». «Les Aigles de Carthage ont plané dans le ciel du Mondial africain et ont confirmé qu’ils sont venus en Egypte pour défendre leur titre remporté il y a deux ans dans leurs pays», affirme l’auteur de l’article. Pour sa part, le quotidien en langue française «Le Progrès» souligne, dans un article intitulé «La Tunisie élimine l’Afrique du Sud» que malgré les nombreux changements opérés par Roger Lemerre, l’équipe est parvenue a conserver son homogénéité et son efficacité et était en mesure de remporter une plus large victoire, si les joueurs avaient pu saisir les nombreuses occasions, ajoutant que le dernier match du premier tour entre la Tunisie et la Guinée aura comme enjeu la première place du groupe, qui permettrait de rester à Alexandrie pour disputer le prochain tour. Le journal «Al Masri Al Youm» (l’Egyptien aujourd’hui) publie une déclaration de Silva Dos Santos dans laquelle il affirme qu’il «a ressenti une grande joie chaque fois qu’il a marqué un but», et que ses buts sont ceux de tous ses coéquipiers. Le journal estime que Dos Santos a de fortes chances de conserver son titre de meilleur buteur de la CAN. (TAP)


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com