Huile d’olive : Vers la fixation d’un prix préférentiel pour le marché local





La hausse du prix du litre d’huile d’olive qui a atteint les six dinars sur le marché intérieur et suscité la grogne des consommateurs semble pencher vers l’équilibre. Le ministère du Commerce et de l’Artisanat est sur le point de mettre en œuvre une formule destinée à fixer un prix préférentiel pour le marché local. Tunis - Le Quotidien Selon nos sources auprès du ministère du Commerce et de l’Artisanat les efforts consentis par les départements concernés sont axés actuellement sur l’étude des procédures et des modalités qui devraient être adoptées pour injecter sur le marché une quantité d’huile d’olive conditionnée avec un prix préférentiel. L’intérêt porte sur l’étude du prix qui sera fixé et qui sera défini en prenant en considération le pouvoir d’achat du consommateur et l’importance de la demande. A rappeler que l’année dernière le ministère a mis à la disposition des consommateurs tunisiens un volume global de 5000 tonnes d’huile d’olive conditionnée. Pour apaiser la pression de la demande remarquée ces dernières années au niveau du marché de l’huile d’olive une nouvelle orientation s’est faite sentir au niveau des structures compétentes visant à promouvoir la consommation de l’huile végétale. L’encouragement de ce secteur se fait entres autre à travers les mécanismes de subventions. L’Etat consacre chaque année près de 60 millions de dinars de subventions pour maintenir le prix de l’huile végétale à des niveaux modérés. Le litre d’huile végétale toutes catégories confondues, est proposé en fait à des prix allant de 1,800 dinar à 2 dinars. * 1 milliard de dinars Il faut signaler par ailleurs que l’offre sur le marché international de l’huile d’olive à enregistré cette année une baisse sensible qui s’est répercutée sur le prix d’une façon concrète. Au cours de 2004-2005, l’offre s’est située aux alentours de 2,2 millions de tonnes. Cette année, les spécialistes estiment que l’offre ne dépassera pas 1,9 million de tonnes. La mauvaise saison qu’ont connue les grands producteurs, notamment l’Espagne, premier producteur mondial est à l’origine des fluctuations actuelles marquant le marché de l’huile d’olive. L’Espagne qui avait toujours maintenu une moyenne de production d’environ 1 million de tonnes a connu cette année une chute estimée à 30% au niveau de sa production oléicole. De ce fait, la Tunisie a bénéficié d’une très bonne opportunité d’exportation. La saison de la cueillette qui a démarré il y a juste un mois promet en effet une récolte exceptionnelle. Les spécialistes tablent sur une recette globale de mille milliards de millimes grâce à l’exportation de 75% de la production de 2005-2006. Une production estimée à 200 mille tonnes. Hassen Ghédiri


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com