Affaire du syndicat de l’Enseignement supérieur : Le verdict reporté au 24 mars 2006





La Cour d’appel de Tunis a décidé de reporter de nouveau l’affaire du syndicat général de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (SGESRS) au 24 mars 2006. Tunis-Le Quotidien Cet énième report vise à permettre aux protagonistes de l’affaire de trouver un règlement à l’amiable pour débloquer le dialogue entre le syndicat et le ministère de l’Enseignement supérieur d’autant plus que les problèmes des universitaires s’accumulent. L’affaire a commencé, rappelons-le le 2 avril 2002, par une décision du Bureau Exécutif de la Centrale syndicale de dissoudre le Bureau exécutif du SGESRS issu du 8ème congrès du syndicat tenu en octobre 2001. Le Bureau dissous a décidé de porter plainte contre la direction de l’UGTT pour contester sa dissolution. Le tribunal de première instance de Tunis a annulé la décision de dissolution. Toutefois la centrale syndicale a procédé à une véritable “ablation” de ce syndicat indésirable en organisant un congrès du SGESRS qui aboutit à l’élection du nouveau Bureau exécutif avant de faire appel pour contester la décision du tribunal de première instance de Tunis. Les trois audiences tenues depuis n’ont abouti qu’au report du verdict relatif à l’affaire. Vu que la bataille judiciaire est appelée à s’installer dans la durée, les syndicalistes estiment que la meilleure solution de la crise de la représentativité syndicale du secteur est la réunification de tous les syndicats de l’Enseignement supérieur conformément aux recommandations du Congrès extraordinaire de l’UGTT tenu à Djerba en février 2002. Mais il se trouve que la Commission formée en octobre dernier pour débattre des procédures de la réunification n’a pas bougé le petit doigt. Aux dernières nouvelles, certains membres influents du Bureau Exécutif de l’UGTT seraient “hostiles” à la réunification. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com