S.N.C.F.T. : Démarrage en 2006 du projet d’électrification de la ligne Tunis-Borj Cédria





Le projet d’électrification de la ligne ferroviaire reliant Tunis à sa banlieue sud annoncé depuis 1999 se fait attendre et commence même à susciter le doute chez beaucoup d’usagers. Du côté de la SNCFT on assure que le coup d’envoi des travaux de ce projet sera donné début 2006. Tunis-Le Quotidien Les responsables de la SNCFT ont annoncé hier que les usagers des trains reliant Tunis-Ville à Borj Cédria vont pouvoir emprunter les nouvelles voitures électriques à partir de 2008. Cette nouvelle date a été donnée lors de la présentation des différentes composantes de ce projet tant attendu par les clients banlieusards de la SNCFT et ce, au cours d’une rencontre tenue hier matin à l’école des chemins de fer de la SNCFT située à Hammam-Lif et à laquelle a été invité un échantillon représentatif des usagers de cette ligne. Cette rencontre a été également une occasion pour passer en revue les caractéristiques du transport sur cette ligne et présenter les problèmes de l’insécurité et du vandalisme devenus très préoccupants aussi bien pour la SNCFT que pour sa clientèle. Un enregistrement vidéo réalisé par la Compagnie des Chemins de fer illustrant l’ampleur du phénomène du vandalisme auquel sont confrontés tous les trains des banlieues a été diffusé lors de cette rencontre. Les actes de vandalisme prenant pour cibles les équipements dans les stations et le matériel roulant sur cette ligne donnent d’ailleurs de sérieux soucis aux responsables de la SNCFT. Les nouveaux équipements et les trains ultra-modernes qui devraient remplacer les équipements vétustes dans le cadre du projet d’électrification de la ligne Tunis-Borj Cédria pourraient ainsi être à leur tour l’objet d’actes de vandalisme et c’est ce qui préoccupe les responsables de la Société. * Avantages… Les nouveaux équipements vont coûter à la Compagnie, il faut le noter, plus de 189 millions de dinars. Le matériel roulant, à lui seul, va absorber un budget avoisinant les 152 millions de dinars. La crainte de voir ces nouvelles acquisitions endommagées par les délinquants a été cependant minimisée par les responsables de la SNCFT qui restent persuadés qu’avec l’acquisition d’un nouveau matériel, les gens vont faire preuve d’une plus grande responsabilité en adoptant un comportement plus civique surtout qu’ils vont sentir les avantages que procurent les nouveaux trains par rapport aux anciennes locomotives. Une fois électrifié, le train des banlieues effectuera le voyage entre Tunis et Borj Cédria en 38 minutes seulement au lieu de 48 actuellement. Cette rapidité permettra d’augmenter le nombre des dessertes avec une fréquence optimale d’un train toutes les 5 minutes durant les périodes de pointe. L’autre avantage pour la SNCFT concerne la maîtrise d’énergie qui sera réduite à 45% soit plus de 700 mille dinars par an. Les équipements électriques auront aussi des coûts encore plus réduits pour ce qui est de la maintenance dont les dépenses baisseront de 75% selon les estimations des techniciens de la Société. Hassen GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com