Législatives : Le Fatah resserre les rangs





Ramallah-Agences Le Fatah, parti au pouvoir au sein de l'Autorité palestinienne, tentait hier de mettre ses divisions en veilleuse après les avoir étalées au grand jour, pour présenter une liste unifiée aux législatives de janvier. L'inscription à la mi-décembre de deux listes de candidats du Fatah auprès de la Commission électorale centrale (CEC) a enfoncé le mouvement dans une profonde crise et compromis ses chances de maintenir sa majorité au parlement lors des législatives auxquelles participera pour la première fois le groupe Hamas. Soucieux de surmonter cette crise, le Comité central du Fatah a décidé, lors d'une réunion présidée jeudi soir par le leader palestinien Mahmoud Abbas, de fusionner les deux listes en une seule, conduite par un populaire chef du mouvement emprisonné en Israël, Marwan Barghouthi. Ce compromis, fruit d'intenses tractations entre les représentants des deux camps, a toutefois suscité des grincements de dents chez les caciques du mouvement qui accusent sa direction d'avoir plié face à la jeune garde incarnée par Barghouthi, ont indiqué hier des responsables du Fatah. En vertu de ce compromis, les ministres et les députés sortants du Fatah ainsi que les membres du Comité central disputeront le scrutin chacun comme candidat dans sa propre circonscription et ne figureront pas sur la liste présentée par le mouvement au niveau national. Irrité par cet arrangement, le Premier ministre palestinien, Ahmad Qoreï, qui figurait en deuxième position sur la liste officielle du mouvement, a renoncé à sa candidature, selon des sources au Fatah parlant sous le couvert de l'anonymat.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com