S.T. : Avec le même allant offensif





La déception de la Marsa, avec un nul frustrant, fait partie du passé. Aujourd’hui, malgré la valeur de l’adversaire, il va falloir encore une fois aller chercher la victoire. Pour le bonheur de Robertinho, il va pouvoir disposer de la totalité de son effectif à l’exception de Khammar, encore convalescent. L’entraîneur stadiste, furieux dimanche dernier, a fini par digérer ce match et à remettre ses joueurs sur la ligne de départ avec un bon moral tout de même. D’ailleurs, les supporters l’ont compris et ont été compréhensifs envers les joueurs qui, aux yeux de tout le monde, se dépensent à fond et sont mal récompensés sur le terrain. * On prend les mêmes Cet après-midi, face à une ESS qui joue les premiers rôles, la tâche s’annonce difficile. Il n’y a que la victoire qui intéresse les joueurs, mais il faut savoir gérer la rencontre et ne prendre que des risques calculés pour demeurer dans le match et frapper fort quand l’occasion se présente. Robertinho va encore une fois compter sur la même formation avec l’espoir de voir Ziadi retrouver le chemin des filets et Gilson gonfler son capital buts. C’est dire que le ST abordera le match avec une formation tournée vers l’offensive et un milieu qui sera appelé à faire beaucoup de travail dans la récupération et la relance. S’agit-il d’une tactique à risque face à une Etoile très forte? Actuellement, il n’y a que les trois points de la victoire qui signifient quelque chose et il faut penser avant tout à les prendre. D'ailleurs, si le coach stadiste opte pour la prudence, il risque de subir le jeu et de finir par céder. Et puis, c’est aux joueurs de savoir gérer leur match et faire preuve de solidarité sur le terrain. Ils l’ont fait face à l’ASM mais c’est l’inefficacité qui leur a joué un mauvais tour. Aujourd’hui, ils vont fouler le terrain avec les mêmes intentions, mais avec plus de lucidité pour savoir tirer profit des occasions créées. Il est vrai que la balle est dans leur camp, mais ils ont encore besoin d’un coup de main de… la chance. * Formation probable: Naouali, Cherni, Salhi, Toniato, Boulaâbi, Cardoso, Baghouli, Ghazouani, Touniche, Ziadi, Gilson. K.Z. _____________________________ Belgacem Touniche : «Bien gérer le match» * Après un semblant de réveil, l’équipe a rechuté et a fait preuve d’une indigence offensive inquiétante. Comment l’expliquez-vous? La détermination est la même et la motivation n’a jamais manqué, mais c’est peut-être la pression qui continue à nous jouer de mauvais tours. Pourtant, nous travaillons beaucoup devant les buts aux entraînements et aucun détail n’est laissé au hasard. Face à l’EST, une erreur de marquage nous a coûté cher et contre l’ASM nous avons fait preuve d’une inefficacité que je trouve inexplicable. * Le marathon des matches difficiles continue avec, ce dimanche, l’ESS. Le ST a-t-il les ressources pour s’imposer devant l’un des prétendants au titre? Si le ST parvient à développer son jeu comme il sait le faire, aucun adversaire ne nous fera peur. A Sfax, on a eu affaire au champion en titre et ils sont peu nombreux ceux qui ont misé sur notre victoire. Pourtant, on a sorti un grand match et on a mérité de l’emporter. C’est dire que le ST n’a pas l’habitude de trembler face aux favoris pour le titre et j’irai encore plus loin en vous affirmant que ces mêmes adversaires nous craignent. * Cela veut-il dire que le ST a les moyens de réaliser une belle performance cet après-midi? Evidemment. Les deux équipes chercheront avant tout les trois points de la victoire et je m’attends à voir du beau jeu et un esprit offensif des eux côtés. Pour notre part, nous n’avons pas le choix et il va falloir aller la chercher cette victoire. * Le ST va-t-il alors opter pour l’offensive? Pour s’imposer, il faut savoir gérer le match de bout en bout sans rien négliger. Face à l’Etoile, nous n’allons pas nous aventurer en attaque, mais faire de manière à pousser l’adversaire à l’erreur. Le reste, vous le verrez sur le terrain. Kamel ZAIEM _____________________________ Plus de peur que de mal pour Baghouli Le brave milieu stadiste Adlène Baghouli s’en est miraculeusement sorti indemne avant-hier d’un accident de la route alors qu’il venait de quitter Bizerte pour rejoindre ses coéquipiers au Bardo. Sa voiture a heurté un camion et heureusement pour le capitaine stadiste que les dégâts ont seulement touché la bagnole. Baghouli, remis de cette frayeur, a déjà repris les entraînements hier et sera au rendez-vous tout à l’heure. K.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com