Journée de l’ALECSO pour les encyclopédies et les ouvrages spécialisés : Le Monde arabe dans tous ses états





La célébration, avant-hier, à la Maison de la Culture Ibn Khaldoun, de la Journée de l’ALECSO pour les encyclopédies et les ouvrages de référence spécialisés, a coupé court avec les discours vains et les promesses en l’air. A propos de quatre publications références pour la bibliothèque arabe, le Dr. Mongi Bousnina, directeur général de l’ALECSO, a parlé avec force détails ! Le Club «des livres et des problématiques», situé à la Maison de la culture Ibn Khaldoun et qu’anime l’universitaire Ridha Mallouli continue à créer l’événement avec ces débats lancés, chaque vendredi, autour des nouvelles publications. La parution de quatre encyclopédies et ouvrages de référence spécialisés dans l’éducation et la culture arabe a été l’axe de cette rencontre qui a vu la présence d’une brochette de diplomates et d’universitaires, venus féliciter le Dr. Mongi Bousnina pour les efforts déployés par l’ALECSO pour revaloriser la culture et la civilisation arabes. «Nous sommes fiers, aujourd’hui, d’accueillir le directeur général de l’ALECSO, surtout que cette rencontre vient mettre l’accent sur les nouvelles publications de cet organisme ; ces publications sont distinguées car elles prennent la forme d’encyclopédies et d’ouvrages spécialisés traduisant la volonté et l’expérience de l’ALECSO dans l’unification des efforts des spécialistes», souligne Ridha Mallouli, l’animateur de ce débat. Le Dr. Mongi Bousnina a parlé au cours de son intervention des réalisations de l’ALECSO en matière de publication des encyclopédies et des ouvrages de référence spécialisés surtout que ces parutions s’inscrivent dans une conjoncture difficile. «Parmi les fonctions fondamentales de notre organisation, la publication de livres références capables d’enrichir la bibliothèque arabe. Dans ce projet, nous avons fait appel à des spécialistes dans l’écriture et la publication des encyclopédies et des ouvrages spécialisés. Ces nouvelles publications constituent une progression dans le travail de l’ALECSO dont le siège est à Tunis et c’est très important. A cette occasion, j’aimerais bien remercier toute l’équipe de ces universitaires militants qui se sont donnés corps et âme pour la réalisation de ce projet visant à faire la documentation du patrimoine arabe collectif. Je suis très optimiste pour l’avenir car on a réussi à unifier les efforts et à présenter un produit culturel de haute qualité. Je saisis aussi cette occasion pour remercier tous ceux qui ont participé au financement de ces publications et je vous annonce que l’ALECSO a réussi à débloquer de l’argent qui existait dans la banque «Arrafidayn» en Irak pour continuer nos projets», explique le Dr. Mongi Bousnina. * Des livres et des rêves Dans cette rencontre qui a vu la participation de quelques universitaires ayant collaboré dans ces parutions, l’ALECSO a tenu à exposer quelques livres à la Maison de la Culture Ibn Khaldoun pour présenter à l’assistance des bribes de ses efforts en matière d’édition. L’universitaire Brahim Ben M’rad, président de l’Association des linguistes arabes, a tenu a expliquer les difficultés qui ont entravé la réalisation de ces œuvres au début. «L’idée de lancer une encyclopédie des chercheurs et des écrivains arabes et musulmans est née en 1999 quand le conseil a choisi Bagdad pour accueillir le siège de ce projet. Mais, avec la guerre, tout a été chambardé avant que tout rentre par la suite dans l’ordre. Si nous avons réussi cette mission, c’est grâce à deux facteurs fondamentaux : la nomination de Dr. Mohamed Salah Jabri à la tête du comité de recherches et de rédaction de cette encyclopédie et l'encouragement et le soutien illimités du Dr. Mongi Bousnina», note le conférencier. Quant à Radhi Daghfouss, un universitaire tunisien qui a pris part au comité scientifique du «Livre référence dans l’histoire de la Nation Arabe», il a expliqué les enjeux politiques et sociaux qui touchent au fond la réalisation de ce genre de projet. «L’histoire de la Nation Arabe porte sur plusieurs enjeux, l’histoire est la science la plus difficile et la plus épineuse, car elle esquisse l’image de ceux qui ont pris part à l’histoire, qui sont au cœur de l’histoire et ce n’est jamais facile d’entamer une telle œuvre surtout pour la Nation Arabe qui a connu beaucoup d’événements et plusieurs mutations», affirme ce spécialiste. Avec «Le livre référence dans l’histoire de la Nation Arabe», «Le livre référence dans la géographie d’un Monde Arabe sans frontières», «Le voyage de la liaison et de la complicité de l’océan au Golfe» et «L’encyclopédie des scientifiques et écrivains arabes et musulmans», l’ALECSO a entamé une nouvelle ère avec un regard clair sur l’avenir du Monde Arabe et de ses besoins intellectuels. Imen ABDERRAHMANI __________________________ Les publications de l’ALECSO en bref • «L’encyclopédie des scientifiques et des écrivains arabes et musulmans» est la première encyclopédie du genre et avec ce regard détaillé à toucher les différents domaines du savoir arabe et musulman à savoir les sciences religieuses, les sciences humaines, les sciences naturelles et appliquées et les sciences médicales et pharmaceutiques. Cette encyclopédie regroupe tous les chercheurs depuis l’avènement de l’Islam jusqu’en 2004 et qui ont vécu ou vivent encore en Orient, au Maghreb, en Asie... mais aussi tous ceux qui ont laissé leurs empreintes dans la culture arabo-musulmane. • «Le livre référence dans l’histoire de la Nation Arabe» tente de présenter d’une manière scientifique et objective l’histoire de la Nation Arabe sur la base d’analyses bien argumentées sur l’histoire politique, économique, sociale et culturelle de la Nation Arabe. Cette publication est composée de sept tomes. • «Le livre référence dans la géographie d’un Monde Arabe sans frontières», se divise en cinq tomes et esquisse la géographie de tous les pays arabes en s’appuyant sur des statistiques et des cartes géographiques qui permettent aux chercheurs de découvrir la population, la faune et la flore, la géographie, l’économie de chaque pays. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com