G.B. : Un leader musulman espère la libération des otages





Le Quotidien — Agences Un responsable de l'Association des musulmans de Grande-Bretagne (MAB), Anas Altikriti, qui s'est rendu en Irak pour tenter d'obtenir la libération de quatre otages occidentaux, a affirmé hier avoir toujours l'espoir de les voir libérés. "L'idée est peut-être que la période de silence que nous observons (de la part des ravisseurs) depuis deux semaines à présent est le fait que le groupe essaie de réévaluer sa position, peut-être même tenter de trouver une issue sans perdre la face", a-t-il déclaré à la BBC. "Nous essayons de les amener à prendre cette décision, à faire ce dernier pas, et à libérer les otages à temps pour qu'ils puissent parler à leurs proches pour Noël", a poursuivi Altikriti, lui-même d'origine irakienne. Anas Altikriti s'est rendu en Irak le 3 décembre pour tenter d'obtenir la libération de l'otage britannique Norman Kember, 74 ans, et des trois autres occidentaux travaillant pour l'ONG chrétienne Christian Peacemaker Teams (CPT) enlevés le 26 novembre. Leurs ravisseurs avaient menacé de les exécuter si tous les prisonniers en Irak n'étaient pas libérés à la date du 10 décembre, selon la chaîne qatarie Al-Jazira, mais ce groupe qui s'est donné le nom de "Brigades des Epées du droit" et qui était inconnu jusque là, ne s'est pas manifesté depuis. Les trois autres otages sont un Américain de 54 ans, Tom Fox, et deux Canadiens, James Loney, 41 ans, et Harmeet Singh Sooden, 32 ans. Leurs familles ont lancé la veille un appel à leur libération, publié samedi dans la presse irakienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com