Tarak Ziadi (S.T.) :





«Nous sommes conscients du danger, mais...» * On ne sait vraiment plus ce qui vous arrive. Vous ne marquez plus de buts et ça devient inquiétant. Comment expliquez-vous cette inefficacité? En football, tout peur arriver. Même dans les championnats de haut niveau, certains buteurs passent par une longue traversée du désert. Ce qui m’inquiète le plus, c’est la situation du club et je me dis souvent qu’elle aurait pu être meilleure avec une plus grande réussite de ma part car je suis là avant tout pour créer le danger et marquer des buts. Pourtant, sur le terrain, je me donne à fond et depuis qu’on s’est mis à trop parler de mon indigence offensive, j’essaie à chaque fois de me dépenser doublement et il m’arrive de faire plus de ratages à cause de cette pression qui pèse de plus en plus. De même, la chance y est pour quelque chose. Dimanche dernier, contre l’ESS, j’ai pu enfin marquer mon premier but de la saison, mais l’arbitre en a voulu autrement. Je ne peux pas en dire plus car en football, le talent compte beaucoup mais il faut toujours composer avec la chance. * Le S.T se trouve aujourd’hui dans une situation critique. Pensez-vous que l’équipe demeure capable de s’en sortir? Nous sommes conscients de la gravité de la situation. Le S.T est en danger et nous devons réagir et au plus vite. Sur le terrain, nous nous investissons à fond et l’équipe fait de son mieux. Seulement, il y a toujours quelque chose qui manque et il faut travailler davantage pour faire mieux. Notre équipe mérite un meilleur classement et je pense sincèrement qu’elle a largement les moyens pour quitter la zone dangereuse. * A Jendouba, votre tâche s’annonce difficile. Comment allez-vous aborder ce match? Ce sera comme toutes les autres fois. On ne pensera qu’à la victoire, mais il faut savoir gérer le match car l’adversaire joue à domicile et a également besoin de points. En Coupe, nous avons réussi un bon match à Jendouba, et même si le cadre est différent aujourd’hui, nous comptons imposer notre manière de jouer et rentrer avec un résultat positif. De toute façon, nous n’avons plus le choix. Propos recueillis par Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com