Soirée du Réveillon : Ruée vers les pâtisseries…





Les Tunisiens sont aux derniers préparatifs pour la soirée du réveillon. La ruée se fait sentir du côté des pâtisseries et à un degré moindre du côté des commerçants de volaille. Tunis - Le Quotidien Ce soir à minuit, tout le monde va tourner la page d’une année qui s’achève pour accueillir une nouvelle. Certes beaucoup ne prendront pas part aux festivités, étant respectueux du calendrier hégirien uniquement. Mais tous ceux qui cherchent à faire la fête pour la fête vont s’attabler autour d’un bon dîner. “Les fêtards qui célèbrent l’entrée de 2006 chez eux ou invités chez des amis ou des proches ne peuvent se passer du traditionnel gâteau. Ce dernier est incontournable à chaque soirée de réveillon. Hier aussi, nos concitoyens ont continué à investir en masse les pâtisseries pour assurer les douceurs du Nouvel An. Il faut dire que la demande est importante. Malgré les doléances annuelles à cause des différentes formes d’arnaque auxquelles recourent plusieurs commerces de gâteaux, les Tunisiens restent dépendants de ce “pilier” du menu de fin d’année. Au centre-ville, on a l’impression que la fin des temps est pour très bientôt. Des dizaines de clients sont cloîtrés devant les pièces de gâteaux. Les uns choisissent ce qui leur convient et les autres restent indécis. Nombreuses parmi ces personnes qui savent très bien que la mie de pain et plusieurs autres produits substititifs font les ingrédients de ces douceurs à l’occasion de la forte demande. Pourtant, les uns et les autres achètent. De leur côté, les pâtisseries les incitent à faire des commandes à l’avance pour bénéficier d’un meilleur service. * Plat phare Par ailleurs, la volaille est censée être présente dans chaque menu de réveillon. Poulet ou dinde farci ou rôti est le plat phare de la soirée du Nouvel An. Mais cette année, la consommation des produits avicoles est beaucoup moins importante que d’habitude à cause de la psychose de la grippe aviaire. Toutefois, le réveillon du Nouvel An a permis à la consommation de reprendre un peu. En témoignent les propos de certains marchands de volailles aussi bien au marché central qu’ailleurs. Ils confirment, en effet, la légère reprise enregistrée à l’occasion de la Saint-Sylvestre. Car il y a des gens qui ne conçoivent pas la soirée du réveillon sans poulet ou dinde. Mais beaucoup d’autres ont préféré tout simplement jeter leur dévolu sur la viande rouge, les poissons et les crustacés. Moyennant un budget plus conséquent pour un dîner spécial, ils profitent pour changer leurs habitudes au profit de viandes autres que les volailles. N’empêche que la vraie reprise n’a pas de rapport avec le réveillon. Elle a eu lieu après que le public ait été rassuré quant à la bonne santé de nos produits. Reste que le dîner de ce soir a également aidé à renouer justement avec les poulets et les dindes. Bref, indépendamment de ce qu’il va manger ce soir, le Tunisien réaffirme à nouveau son adhésion à toutes fêtes confondues. Une bonne partie de nos concitoyens plaide pour un bon dîner en bonne compagnie. D’autres sont partisans des sorties. Mais la majorité un point commun : faire la fête ! M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com