J.S. – S.T. (1 – 2) : Les locaux dans un jour sans





Entre deux formations de niveau rapproché, qui tiennent à sortir d’une situation préoccupante, la rencontre fut âprement disputée. En première période, ce sont les Stadistes qui se sont montrés les plus entreprenants et les plus disciplinés sur le terrain. En effet, mieux en jambes et plus frais physiquement, Baghouli et consorts ont bien fait circuler la balle. 2’ de jeu et déjà une première chaude alerte en faveur des visiteurs, mais Touniche rate l’aubaine. Optant pour un schéma classique de 4 - 4 - 2 qui se transforme en 3 - 4 - 3 lors de la possession de la balle, Robertinho a permis à ses joueurs de produire un volume de jeu intéressant. Ses poulains ont assuré une bonne gestion du ballon et ainsi leurs constructions fluides offensives furent récompensées par un joli but signé Ziadi qui retrouve enfin les filets. La prestation des locaux était décevante, bien que de rares actions aient été bien orchestrées par Monéro, Ayari et B. Othman. D’ailleurs, ce dernier eut le but de l’égalisation à la 40’, mais son tir percuta la transversale. Torkhani Sami, de son côté, rata l’aubaine lorsqu’il se présenta seul face à Naouali et tira dans la nature. Après le repos et à peine 3’ de jeu que Zitouni se voit obligé d’intervenir avec brio pour dévier en corner une balle bien tirée de la tête par Boulaâbi. Et contrairement à ce qu’on attendait, ce sont les visiteurs qui se créèrent les occasions les plus nettes. 56’ Ziadi s’infiltre sur le flanc droit et tire sur le poteau. 59’ Touniche se fait crocheter en pleine surface de réparation et c’est le penalty que Ziadi transforme imparablement. A deux zéro, on pensait que les dés étaient déjà jetés, mais les camarades de B. Othman réagirent après s’être mieux organisés. Ils obtinrent un penalty que Khaled transforma (64’). Les gars de Chargui montèrent alors à l’attaque en vue d’arracher l’égalisation; toutefois la plupart des joueurs étaient dans un jour sans. 70’ grosse erreur de la défense locale mal exploitée par Salhi. 80’, Ziadi, encore lui, faillit tripler la marque, mais Zitouni sauva inextrémis. La trêve portera peut-être conseil au Bureau directeur et à Chargui afin de remédier aux insuffisances constatées et mettre à profit un travail plus approfondi. * Formations - J.S: Zitouni, Monéro, Torkhani S (Mejri), Majouj, Ayadi (Selmi), Torkhani A, Tissaoui, Gharbi, B. Othman, Ayari, Khaled ( Soltani). - S.T: Naouali, Ghazouani, Toniato, Boulaâbi, Khammar, Salhi, Cardozo, Baghouli, Korbi (Soltani), Touniche (Bahri), Ziadi. Houcine HAJJI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com