C.S.H.L.-E.S.Z. (1-0) : La victoire du salut





Conscients du fait qu’ils n’avaient pas d’autre alternative que la victoire, les Hammam-lifois foulèrent la pelouse déterminés à tout mettre en œuvre pour remporter la victoire. Ce constat se vérifia d’entrée sur le terrain, puisque les locaux ne tardèrent pas à s’installer dans le camp zarzissien, renforcé à l'occasion par cinq joueurs, en milieu. Cette option adverse gêna énormément l’évolution de Ben Chouikha et consorts qui butèrent sur un double rideau défensif. Au contraire, l’ESZ trouva énormément d’espace et opéra des contres fort dangereux, notamment par l’excellent Zita, dont l’échappée faillit aboutir à la 30ème minute. La réplique des Banlieusards, fut loin d’être dangereuse, comme en témoigne le manque d’occasions nettes de buts. Bien que très disputé, le 1er half fut insipide, surtout par faute des locaux qui ne trouvèrent pas les solutions nécessaires pour emballer les débats. La deuxième mi-temps vit un CSHL plus incisif, qui fut très proche de prendre l’avantage à la 51’, mais Ouji, pourtant idéalement placé, leva trop son tir. Mais très vite, les visiteurs s’organisèrent, plaçant deux joueurs pour marquer individuellement Ben Chouikha et Jupiter, ce qui atténua énormément la menace hammam-lifoise. Malgré ce marquage, le maître à jouer le CSHL toujours dangereux. A la 68’ le petit «lutin» hammam-lifois s’engoufra dans la défense et se fit descendre. L’arbitre Souiden n’hésita pas à siffler la sentence suprême. Ben Chouikha se chargea de se faire justice lui-même en transformant le penalty. Le CSHL essaya de porter l’estocade finale, alors que les contres zarzissiens demeuraient toujours dangereux, mais rien n’y fit, puisque le score en resta là. * Formations - C.S.H.L. : Mejdi, Ben Miled, Rouaïbi, Brahima, Ksouri (Jedidi 61’), Naouas, Cissé, Ben Saïd, Ben Chouikha, Jupiter, El Ouji. - E.S.Z. : Hosni, Njami, Amari, Nebhani, Khouildi, Bouzouita, Laâmari, Gountassi, Mnafeg (M’baye 78’), Zita, Douaïeb (Ben Dhifallah 60’). Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com