A.S.M. : Une probante expérience africaine





L’année 2005 fut mi-figue, mi-raisin pour les Marsois. Sur le plan national, ils ont obtenu un classement final pour le compte de l’exercice 2004-2005, assez flatteur, une cinquième place qui s’assimile à un titre symbolique derrière l’intouchable quatuor de tête. Ce résultat aurait pu être meilleur, si la phase retour du championnat avait été aussi probante que l’aller. Toutefois, dans l’épreuve Coupe, la désillusion a été totale. Et pour un spécialiste de la carrure de l'A.S.M, la frustration est incommensurable. Et aussi bien l’année dernière que la saison en cours, l’élimination a eu lieu dès l’entrée en lice du club du Saf-Saf, c’est-à-dire en seizièmes de finale, respectivement face au CAB au Chtioui même et à l’EST au Stade de Radès. Quant au classement sur lequel a pris fin l’année 2005 , il est loin d’être sécurisant puisque les Marsois, avec 20 points seulement à leur actif, ne sont qu’à trois longueurs du premier relégable. Sur le plan continental, les Vert et Or ont vécu une expérience très enrichissante, avec, à la clé, un parcours honorable en Coupe de la CAF, outre des finances renflouées. La Marsois sont, en effet, parvenus à se qualifier au deuxième tour, après avoir maté des adversaires qui imposent le respect, tels que Marocains de Meknès ou les Algériens de l'U.S.M Alger. Mais, ils ratèrent l’accession au dernier carré d’as bien qu’ayant honorablement soutenu la comparaison avec des ténors du circuit africain, comme les FAR du Maroc ou King Kaïsal du Ghana. Cette participation africaine a eu, toutefois, son revers de la médaille, dans la mesure où le rythme endiablé auquel les Marsois n’étaient pas habitués à généré des blessures à foison, dont les répétitions ont été durement ressenties en compétition locale. Gageons que la présente trêve ne manquera pas de rejaillir positivement sur l’équipe pour une fin de parcours service. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com