U.S.M. : Parcours triomphal





Le bilan de l’USM, cette saison, sous la férule de Faouzi Benzarti pourrait-il être admis par les supporters monastiriens comme une étape glorieuse dans la vie du club de la capitale du Ribat ? Ayant totalisé au terme de la 18ème journée, 30 points, avec 9 matches gagnés, et une confortable 5ème place, le coach usémiste peut s’enorgueillir d’avoir fait mieux que son frère Lotfi qui avait terminé la saison 85-86 à la même position, au classement final, mais avec, seulement, 8 rencontres gagnées. Depuis l’accession de l’USM en 1961, et après 34 exercices passés parmi l’élite (les 11 saisons de relegation n’étant pas tablées), un petit record a été, donc, réalisé dans les annales du club, et que tout un chacun doit accepter comme un exploit à mémoriser en lettres d’or. Bonne continuation. * Curiosité de U.S.M. - C.A. Suite à notre écho du vendredi dernier, paru sur ces mêmes colonnes, et à propos d’émissaires turcs ayant assisté à la dernière rencontre du stade Mostapha Ben Jannet de Monastir, il s’agit, en fait, d’une délégation composée de 3 personnes, 2 hommes et une femme qui sont venus superviser le jeune Akram Maâtoug. L’intermédiaire étant absent, du fait qu’il se trouvait, en Belgique, les pourparlers relatifs à un éventuel transfert de ce joueur n’ont pu avoir lieu que la nuit du samedi à dimanche. Affaire à suivre. Parallèlement à ce que nous avons noté tout haut, «Faouzi Benzarti, l’enfant du pays, à Monastir à vie», était le slogan le plus frappant sur la banderole étalée sur les gradins. * Affaire Ben Ouannès et Mériah Ces deux joueurs ayant été recrutés par l’USM après un accord conclu avec l’ASD contre un montant de 180 mille dinars dont la moitié seulement a pu être versée dans la trésorerie du club insulaire, malgré que le marché ait été parachevée depuis 2 ans, les Djerbiens sont déçus par les agissements de la FTF qui a livré la licence de Ziad Triki sans saisir celle de Ben Ouannès jusqu’à ce que les dirigeants monastiriens honorent leurs engagements. Si, alors l’information selon laquelle Roger Lemerre a assisté à la rencontre USM - CA pour juger de la valeur de Mehdi Meriah, en vue de le convoquer en équipe nationale, il n’en demeure pas moins que le joueur en question n’en a bénéficié d’aucun égard. De toutes les présences, lors de ce match gala, celle de Jaouhar Mnari, un enfant du club évoluant à la Bundesliga, était la plus touchante dans le cœur des Monastiriens. * Situation financière Avant l’achèvement de l’année 2005, tous les joueurs de l’équipe seniors de football ont bénéficié de leurs émoluments (primes de match, signatures de contrats et salaires confondus). M. Zouhir Chaouch, le président du club, a qualifié ce geste comme étant une motivation pour ces joueurs avant de reprendre leurs activités en toute sérénité morale, après un congé bien mérité. Mansour NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com