Littérature Sous le signe de l’écriture et de la lecture





La littérature occupera une place de choix dans le programme concocté par l’Institut Français de Coopération pour la nouvelle année. Lectures à haute voix, ateliers d’écriture et présentations d’œuvres figurent en effet au menu. Outre l’opération : «Vient de paraître» qui consistera en la présentation de nouveaux ouvrages, la Médiathèque Charles-de-Gaulle de Tunis accueillera à partir du 20 janvier la traditionnelle manifestation : «Signes de littérature». Il s’agit d’un cycle sur le genre littéraire : «La nouvelle». Ali Bécheur aura l’honneur d’inaugurer cette manifestation dans le cadre d’un atelier d’écriture qui commencera à partir du 20 janvier et qui se poursuivra au 31 mars. Cet atelier comporte une lecture publique des nouvelles créées pendant l’atelier. Après cet atelier, la Médiathèque accueillera aussi dans le cadre de «Signes littéraires», deux séances de lectures à haute voix qui seront dirigées par Marianne Catzaras, Hatem Bourial, Ali Bécheur et Marwan Samer, luthiste. La première séance de lecture qui sera consacrée aux «Nouvelles d’Amérique» est prévue pour le 27 janvier, la deuxième pour le 24 février. Elle sera consacrée à une lecture des «Nouvelles du monde arabe». Parallèlement à ces rencontres, il est prévu d’autres festivités programmées par des clubs de lecture. Dès le samedi 14 janvier, un débat lecture aura lieu autour du thème : «Pour ou contre les prix littéraires 2005 ?», «Trois jours chez ma mère» de François Weyergans (Goncourt), «Mes mauvaises pensées» de Nina Bouraoui (Renaudot) et «La possibilité d’une île» de Michel Houllebecq (interallié) seront les trois ouvrages débattus au cours de cette rencontre-débat. Une rencontre du même genre est également prévue le 18 février. Elle sera consacrée aux livres «Kiffe Kiffe demain», de Faïza Guène, «Brooklyn Follies» de Paul Auster d’«Auster et Acide sulfurique», d’Amélie Nothomb. Toujours dans le cadre des «Signes littéraires», il est prévue une présentation d’œuvres. La première séance programmée pour le 21 janvier, sera une occasion pour le public littéraire de suivre un débat de présentation des idées centrales de «l’Effaré prodigieux» de Roland Dubillard. Pierre Michon présentera lors de la dernière séance une conférence au cours de laquelle, il commentera les idées essentielles de ses deux ouvrages : «Corps du roi» et «La Grande Benne», parus aux éditions «Verdier». Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com