“Le mois de l’image de Sbéitla” : Films, docs et expos au menu





“Une image vaut mille mots” dit un proverbe chinois. Ce dicton semble être le slogan qui accueillera, durant ce mois, la 4ème édition du “mois de l’image de Sbéitla”. “Des images de la Méditerranée” est le thème de cette douce balade. L’Association “Founoun Sufetula” a créé l’événement, malgré ce froid de canard, en lançant la 4ème session du mois de l’image. Des images d’ici et d’ailleurs pour réchauffer les corps, les cœurs et les esprits. Organisée grâce au soutien du gouvernorat de Kasserine, du ministère de l’Education et de la Formation, de la délégation régionale de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et l’Institut français de la Coopération, cette manifestation vise à animer les Ciné-clubs au sein des institutions éducatives et à lancer des ponts de dialogue entre les cinéphiles et la jeunesse de cette ville et les réalisateurs et les comédiens tunisiens tout au long de ce mois. Quatre activités marqueront “Le mois de l’image de Sbéitla” et feront de cette manifestation une vraie fête de l’image. Un hommage à Charlie Chaplin est l’axe central de la semaine du cinéma de l’enfance. Elle comportera la projection de quelques œuvres références de ce comédien hors pair comme: “Le dictateur”, “Les temps modernes”, “La ruée vers l’or” et “L’enfant” sans oublier la projection de la bande dessinée “La fondation de Carthage” signée par la société Cinétéléfilm. Des atelier de peinture et de photographie accompagneront la projection de ces films afin d’initier les bambins à toutes les formes d’expression artistique. Parallèlement à ces films destinés aux enfants, l’Association “Founoun Sufetula” a choisi de cibler les zones rurales en programmant la projection de deux films du regretté du cinéma arabe Mustapha Akkad “Arrissala” et “Omar Al Mokhtar”. Ces deux films qui ont marqué le cinéma international feront le tour des écoles primaires et secondaires de Sbéitla. Par la même occasion, d’autres projections auront lieu à l’Ecole Supérieure de formation des enseignants. Parmi les films qui seront projetés “Douz, la lumière” qui aura lieu en présence de ses réalisateurs hollandais et d’autres documentaires traitant de certaines villes et régions méditerranéennes comme Istanbul, Beyrouth, Alger et l’Andalousie et dont la production est assurée par Cinétéléfilms. La cerise sur le gâteau sera la semaine du cinéma tunisien qui s’étalera sur la période allant du 22 au 26 de ce mois et dont le but est de nouer les ponts entre les réalisateurs tunisiens et le grand public. Au menu de cette semaine “Le prince” de Mohamed Zran, “Et demain” de Brahim Babaï, “L’ombre de la terre” de Taïeb Louhichi, “Le conflit” de Mohamed Hammami. Notons que la clôture de cette semaine sera marquée par la projection d’un documentaire traitant des trésors archéologiques de Sbéitla signé par Mohamed Hammami, “Parfum de l’histoire”. Toujours dans ce même cadre et cette même fête, plusieurs expositions orneront les cimaises de différents espaces culturels et éducatifs de la ville. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com