Un rapport européen tire la sonnette d’alarme : Gare à la bombe nucléaire iranienne





L'Iran a recueilli avec succès en Europe la technologie destinée à la fabrication de missiles à tête nucléaire, rapporte le quotidien britannique The Guardian, citant un rapport des services de renseignement. Le Quotidien-Agences Les scientifiques iraniens, selon le rapport, font actuellement la chasse à tous les éléments destinés à la mise au point d'un nouveau missile balistique capable de frapper l'Europe. Ils ont ainsi recueilli "presque quotidiennement d'importantes données" dans ce domaine technique. Le journal précise que le rapport de 55 pages qui remonte au 1er juillet 2005 contient des informations provenant des services britanniques, français, allemands et belges. "L'Iran, en plus de produits sensibles, continue activement à rechercher les techniques et le savoir-faire pouvant déboucher sur des applications militaires dans tous les domaines", souligne le rapport, selon le Guardian. L'Iran a mis au point un réseau complexe afin d'obtenir les équipements nécessaires pour développer des armes nucléaires, chimiques, biologiques. Le Guardian indique que les sociétés d'ingénierie européennes, les laboratoires, les groupes de réflexion scientifiques et les universités sont écumés par des multitudes d'intermédaires, de scientifiques et fonctionnaires travaillant pour les régimes iranien, syrien et pakistanais. Le rapport indique également que les scientifiques iraniens ont fait le tour du Pakistan et de la Syrie pour acquérir des produits chimiques et la technologie nécessaires à l'enrichissement de l'uranium et au programme de développement de missiles. * Rôle clé Le Guardian rappelle le rôle clé joué par d'importantes sociétés chinoises dans l'armement nord-coréen et souligne aussi l'action cruciale de la Russie dans le programme militaire iranien. Ce rapport, selon le journal, a servi à alerter les ministres des différents gouvernements européens et à attirer la vigilance des industriels sur les exportations d'équipement aux "Etats voyous". L'Iran a annoncé mardi son intention de reprendre des activités de recherche nucléaire, suspendues il y a environ deux ans, qui pourraient représenter une ligne rouge à ne pas franchir pour les Occidentaux. Les Etats-Unis accusent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire, sous le couvert de ses recherches sur la technologie du combustible nucléaire, ce que Téhéran dément catégoriquement. Des discussions entre l'Iran et les Européens (Allemagne, France, Grande-Bretagne), ont repris le 21 décembre à Vienne et doivent s'y poursuivre le 18 janvier.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com