Mongi Bhar (Pdt C.S.H.L.) : «Faire contre mauvaise fortune bon cœur»





La dernière victoire des Hammam-lifois contre l’ESZ a fait le plus grand bien aux protégés de Habib Majeri, à leurs supporters et à leurs dirigeants. Cette victoire est tellement bienvenue qu’elle intervient à un virage important du championnat et avant la longue trêve du championnat qui va permettre de se refaire une santé et de se renforcer par quelques joueurs ciblés surtout au milieu et en attaque. Ce n’est un secret pour personne, le CSHL se débat dans une situation financière désespérante pour ne pas dire plus. Constat confirmé par le Président du club Mongi Bhar :) “le problème financier demeure entier et malgré mes incessants appels aux Hammam-Lifois pour épauler leur club, afin qu’il dépasse cette mauvaise période et concrétise ses ambitions et celles de tous se supporters, ces appels sont restés malheureusement vains. Je me retrouve, ainsi à naviguer seul pour pourvoir aux salaires et primes des joueurs et aussi à ceux des entraîneurs. Ils nous faut entre 40 et 50 mille dinars pour pouvoir honorer nos engagements...”. Comme on le constate, les Hammam-Lifois qui sont toujours prompts à critiquer, joueurs, entraîneurs et dirigeants, ne lèvent pratiquement pas le petit doigt pour venir en aide à leur équipe. Le comble de ce comportement est que ces mêmes supporters exigent les résultats et le renforcement de l’équipe. * Quid des recrutements ? Nonobstant la précarité de la situation matérielle du club, Mongi Bhar n’en veut pas moins renforcer les rangs de l’équipe. “Evans est de retour et il vient de resigner un contrat avec le club. De plus, nous cherchons un milieu tunisien et un attaquant. A propos de ce dernier, je ne vous cache que nous allons mettre le paquet pour nous attacher les services de Kazadi, surtout qu’il semble disposé à rejoindre le groupe entraîné par Mejri qui le connaît bien”. Outre ces recrutements, le président du club banlieusard est favorable à l’idée de lancer des jeunes dans le grand bain”. “Nous avons projeté d’injecter petit à petit des jeunes issus de la catégorie Espoirs. “Ksaïri qui a joué contre l’ESZ a donné pleine satisfaction, nous faisant oublier la fugue de Tarek Abdelli, dont le comportement est loin d’être celui d’un joueur professionnel. A quelque chose de malheur est bon. Nous avons découvert, ainsi, un jeune sur lequel nous pouvons compter à l’avenir. Beaucoup d’autres jeunes intégrés dans l’équipe seniors se comportent très bien et seront certainement meilleurs à l’avenir. Ainsi, notre jeune gardien Larbi Mejri est le projet d’un grand gardien qui fera parler de lui. Je suis convaincu qu’il sera l’un des meilleurs gardiens du pays, sinon le meilleur...”. Il faut rappeler à ce propos, que l’équipe Espoirs entraînée, par Md Salah Seddik est l’une des meilleures du pays et comptent dans ses rangs des joueurs très talentueux. Certains évoluent depuis le début de la saison dans l’équipe fanion, tels que Slama, Ben Saïd, Jedidi, Sghaïer ... ils ont été rejoints dernièrement par Sahli, Aissaoui, Ksaïri”... * Le cas Jupiter Le feuilleton du Camerounais Jupiter et surtout de Ben Chouikha n’est pas prêt de finir. On croyait savoir que Jupiter a été recruté par Al Rayane de Qatar. Il n’en est rien. “Un 3ème club qatariote est entré dans la course pour recruter notre attaquant”, nous avoue Mongi Bhar, “il s’agit de Nadi Al Emarat qui nous a proposé 150 mille dinars. Si l’offre est vraiment sérieuse, nous n’hésiterons pas à libérer Jupiter”. * Le reste du parcours Classé 9ème avec 19 points, le CSHL n’en est pas moins menacé par la relégation à l’instar de 9 autres équipes, à 7 journées de la fin du championnat. Durant ces journées, le CSHL recevra à 3 reprises : J.S., CAB et EST et se déplacera 4 fois à Kairouan, Sousse, Sfax et La Marsa. Autant dire que le parcours ne sera pas de la “tarte” pour les Hammam-Lifois, surtout que parmi les équipes qu’il aura à affronter trois concernées par le titre et quatre par le maintien. au vu de ce “copieux” programme, le CSHL se trouvera dans l’obligation de gagner tous ses matches à domicile, s’il veut garder ses chances au maintien intactes. Mongi Bhar est confiant à ce sujet et pense que : “Pour peu que notre équipe joue sur sa vraie valeur, elle peut se tirer d’affaires, surtout si nous négocions positivement notre 1er match de la reprise contre la JSK”. Etant la modestie de nos moyens, nous n’avons pas d’autres choix que de former nos propres joueurs. Et si nous parvenons à en intégrer un ou deux chaque saison, nous pouvons estimer avoir atteint notre objectif”. En attendant les éventuels changements, notamment au niveau l’effectif, les joueurs bénéficient d’un repos de 10 jours et reprendront les entraînements après l’Aïd. A partir de là, Habib Mejri et sa troupe mettront les bouchées doubles pour pouvoir négocier la dernière ligne avec les meilleurs atouts en mains. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com