Souk Sidi Boumendil – Grandes surfaces : L’Aïd El Kébir dégage ses effluves





A l’occasion de l’Aïd El Kébir, l’ambiance prend le parfum du”méchoui”. Les commerces profitent de cette fête pour convertir leurs activités aux exigences de l’Aïd du mouton. Tunis - Le Quotidien Les événements se suivent depuis le mois d’octobre. Ramadan, ensuite l’Aïd El-Fitr, la nouvelle année administrative et dans moins d’une semaine l’Aïd El-Idha. Ce sont toutes des occasions qui se succèdent mais qui ne se ressemblent pas sauf en matière de dépenses. Avec cette cascade de fêtes, toutes célébrées par les Tunisiens, les commerces ne savent plus où donner de la tête. A chaque période, ils s’adonnent aux promotions et convertissent leurs vocations selon la demande. La tendance actuelle est placée sous le signe du couffin de l’aïd El-Kébir. Du côté de la rue Sidi Boumendil, les commerçants ont en effet accordé les premières “loges” aux couteaux et différents articles propres à cette fête du mouton. Car chaque année, nombreux sont les partisans du “méchoui” qui achètent une nouvelle vaisselle pour l’occasion. A Souk Sidi Boumendil, on trouve des services d’assiettes plates dédiées au menu spécifique à cet aïd. En plus des assiettes, les marchands de cette rue de tous les commerces n’hésitent pas à inciter leurs clients à acheter de nouveaux verres. En paquets de trois ou de six, on en voit de tous les genres et toutes les couleurs. Mais cette ambiance à laquelle adhère volontiers la rue Sidi Boumendil n’est pas exclusive à ces marchés populaires. Tout au contraire, c’est un autre motif pour que les grandes surfaces se convertissent à leur tour et incitent à la consommation. A peine le réveillon du Nouvel An consommé, rebelote avec les promotions. Le couffin de l’Aïd et le mouton font la une de tous les magazines de publicité des différentes enseignes. A l’intérieur de ces publications, on essaie bien sûr d’introduire de grands articles comme les réfrigérateurs, les cuisinières et les congélateurs qu’on propose à des prix attrayants. Mais la focalisation se fait sur d’autres articles liés directement à cette fête. * Variété et profusion Il va sans dire que ces grandes surfaces qui entrent en compétition à chaque période de fêtes, ne manquent pas d’idées en terme de tentations. Les produits présentés vont de l’alimentation jusqu’à l’électroménager en passant par la vaisselle. A propos d’électroménager, toutes les enseignes misent cette année sur les hâchoirs de viande. Manuels ou électriques, ils peuvent tenter les ménagères qui cherchent à simplifier au maximum les tâches de l’aïd. Ce qui attire l’attention également c’est que ces magazines proposent aussi le fameux tronc d’arbre : lequel sert de table de travail pour découper la carcasse du mouton. Sans parler des barbecues qui ont envahi aussi bien Sidi Boumendil que toutes ces surfaces. Dans tous les formats et dotés de plusieurs “options”, ils sont un “ustensile” fondamental pour les parties de “méchoui”. Bref, toutes les courses nécessaires à la fête sont disponibles. Nos concitoyens ont le choix de s’approvisionner comme il le souhaitent. Encore faut-il qu’ils puissent acheter l’essentiel, à savoir le mouton de l’aïd sans lequel la fête ne peut avoir de goût. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com