Handball E.N. : La prime de victoire en CAN fixée à 15 mille dinars





Le Sept national poursuit ses préparatifs pour la CAN 2006 qui débutera officiellement le 9 janvier et qui, comme de coutume, connaîtra plusieurs surprises avant son coup d’envoi. D’ailleurs, le nombre de sélections participantes est en train de régresser de jour au jour, aussi bien pour les garçons que pour les filles. On croit même savoir que les Egyptiens ont préféré envoyer leur équipe B renforcée par trois seniors seulement. Il s’agit là d’un coup que les hommes du Nil ont pris l’habitude de jouer à chaque fois que la compétition se déroule en Tunisie ou en Algérie, là où leurs chances de succès sont compromises. Pour sa part, la Sélection nationale a entamé depuis hier sa participation au tournoi d’Ivry en France qui constitue la dernière étape de préparation. Dans les coulisses de la FTF, on apprend qu’un accord a été conclu avec les joueurs et ils auront droit à une prime de 15 mille dinars en cas de victoire finale. Malheureusement, ce qui s’est passé après le Mondial 2005 et les J.M. d’Almeria va désormais rendre les joueurs plus attentifs aux détails des primes promises et cela risque de les déstabiliser sur le terrain. D’autre part, on croit savoir que la qualité des équipements des sélections tunisiennes (garçons et filles) n’a pas plu aux joueurs qui espéraient avoir droit à un équipement d’un certain standing, comme ce fut le cas au Mondial. K.Z. ______________________________ Arbitrage La formation en point de mire La formation des arbitres constitue une sérieuse préoccupation pour la Fédération Tunisienne de handball. Et cela est d’autant plus important que l’évolution de la discipline en dépend. En outre, la Fédération internationale de handball (IHF) entend limiter l’âge des arbitres à 40 ans, du moins pour ceux qui seront appelés à diriger les compétitions internationales. A cet effet, l’IHF a envoyé à la FTHB sa récente décision de ne plus désigner dans la liste internationale des referees qui sont âgés de plus de 42 ans, en attendant l’aboutissement du programme de formation qu’elle a mis au point. Dans ce cadre, et avec la contribution de la Commission centrale des arbitres dirigée par le duo Néjib Cherif-Abdallah Ben Yahmed, l’IHF va organiser pendant les championnats d’Afrique un stage de cinq jours -du 10 au 15 janvier- qui sera dirigé par l’instructeur Manfred Prause. En collaboration avec la Confédération africaine de handball, cinq paires d’arbitres ont été choisies pour participer à cette formation. Il y aura une paire égyptienne, une autre algérienne, une troisième marocaine et deux paires tunisiennes. Ces arbitres vont suivre des cours théoriques et recevront une formation pratique lors de rencontres qui seront disputées par des équipes appartenant à la catégorie des Juniors. Par la suite, la FTHB a programmé un passage de grade qui devrait se dérouler à la fin du mois de février 2006 ou au début du mois de mars. Il y aura à l’occasion un séminaire qui sera dirigé par deux instructeurs français, François Garcia et Bernard Orth. Par ailleurs, on va avec l’aide des clubs, commencer la formation des arbitres à un âge précoce dans la tranche d’âge des 11-16 ans. Un programme ambitieux qui devrait permettre à la FTHB de disposer dans quelques années de plusieurs arbitres de qualité. Souhaitons maintenant que ce vœu se concrétise. Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com