Moutons de l’Aïd : Les points de vente au kg font le plein





La mesure prise par le ministère du Commerce à l’occasion de l’Aïd El Idha qui a opté pour la mise en place des points de vente contrôlés avec la fixation de prix préférentiels semble connaître un franc succès auprès des consommateurs. A trois jours de l’Aïd El Kébir, l’affluence commence à battre son plein. Tunis-Le Quotidien Grâce au programme de régulation de l’offre ovine mise en place par le ministère du Commerce en partenariat avec le Groupement interprofessionnel des viandes rouges et du lait et la Société Ellouhoum, l’équilibre se fait sentir au niveau de l’offre et de la demande à travers tous les points de vente aménagés dans la région du Grand Tunis. Hier matin, le point de vente de la Société Ellouhoum situé à El Ouardia à Tunis, a été marqué par une affluence remarquable. Il faut noter que le succès qu’a connu la vente des ovins au poids lors de la même période de l’année dernière a encouragé beaucoup de gens à aller chercher la “perle rare” au niveau de ces points de vente. Un engouement confirmé par les chiffres puisque pas moins de 600 ovins sont vendus quotidiennement auprès de la seule société “Ellouhoum” a El Ouardia. * 4 bascules… Ce qui attire de plus en plus les citoyens à aller cherche leurs moutons au niveau de ces endroits, c’est la marge de gain très importante sur le prix de l’ovin acheté au kg. A titre d'exemple, un citoyen a payé hier 347 dinars pour un mouton qui pèse 68 kg. D’après les connaisseurs, cette même bête devrait avoir plus de 40 kg net de viande. Le prix de ce mouton dépassera ainsi les 400 dinars s’il était vendu à raison de 10 dinars le kilo de viande, soit le tarif pratiqué par les bouchers. Un autre citoyen à, pour sa part, déboursé 237 dinars pour l’achat d’un ovin dont le poids se situe aux environs de 47 kg. Le prix de ce même mouton atteindra les 270 dinars s’il était vendu sous forme de viande estime-t-on. Ces prix considérés très raisonnables d’après les responsables de la Société “Ellouhoum” n’ont pas tardé à attirer les foules qui affluent déjà depuis quelques jours en masse dans cet espace. Il faut dire aussi que la “bouche à oreilles” a eu son impact sur la demande au niveau de ces points de vente au poids. La Société “Ellouhoum” a pris des mesures particulières pour bien gérer cette affluence en multipliant par deux le nombre de bascules destinées à peser les bêtes. Par ailleurs, et à propos de l’offre globale des ovins qui a été enregistrée hier à travers les trois points de vente de la capitale, on indique qu’entre 7000 à 8000 têtes d’ovins ont été mises hier à la disposition des consommateurs. * Viande à 9 dinars le kilo Parallèlement à la vente des moutons vifs, le ministère du Commerce en coordination avec les structures concernées a mis en œuvre depuis hier un autre programme portant sur la commercialisation de la viande ovine et bovine à un prix préférentiel fixé à 9 dinars le kilo et ce, à travers un certain nombre de points de vente à Tunis et ailleurs. Il s’agit de 5 points de vente à Tunis dont l’un est situé au niveau de la Société “Ellouhoum”. Les autres points se trouvent respectivement à Bizerte (2 points de vente) à Sfax et à Monastir (un point de vente pour chaque ville). Dans le cadre de ce programme, 200 ovins abattus et 80 tonnes de viande bovine ont été injectés depuis hier dans ces différents points à travers les régions. * 170 maquignons expulsés Aussi et en matière de contrôle, les brigades chargées d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande notamment dans les marchés de bétail, les contrôles économiques ont réussi jusqu’ici à relever 170 infractions suite à 4000 visites effectuées sur tout le territoire. Les infractions commises par des maquignons et des intrus dans le circuit du commerce d’ovins ont été sanctionnées par l’expulsion définitive de leurs auteurs des différents marchés de bétail à travers la République. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com