E.N. : Tous les indicateurs au vert





CAN 2006. A moins de deux semaines du grand événement du foot continental en Egypte, tous les joueurs de la sélection nationale sont là. Les internationaux sont arrivés à «petite dose» pour grossir les rangs de ceux qui ont entamé les entraînements depuis le début de la semaine. A présent, Roger Lemerre peut mettre en pratique tout son programme de préparation en vue du match amical contre la Libye, le 12 janvier dans une 1ère phase. C’est à partir de cette date, après le jour de repos de l’Aïd que les entraînements vont reprendre sur un rythme plus soutenu, dans la perspective de la seconde rencontre amicale contre le Ghana, le 15, soit cinq jours avant le départ de la sélection pour la CAN. Actuellement, le coach national soumet ses protégés à 2 séances quotidiennes. La séance matinale est consacrée à parfaire la condition physique, quant à celle de l’après-midi, elle repose sur le travail technico-tactique. * Unanimité autour du groupe A l’inverse des rassemblements précédents qui ont fait l’objet de quelques réticences et critiques de la part des supporters de l’équipe nationale, le groupe actuel semble faire l’unanimité autour de lui, Lemerre ayant mis à sa disposition les meilleurs joueurs du moment et les plus aptes à défendre le titre continental chèrement acquis en 2004. De plus, l’ossature de l’équipe qui a remporté la dernière édition est toujours présente, ce qui confère à l’équipe une expérience et une régularité qui pourraient s’avérer déterminantes dans ce genre de compétition. Parallèlement, l’intégration des jeunes tels que Jomaâ, Namouchi, Ben Saâda, Gmamdia... a apporté une touche technique et créative qui manquait énormément au groupe qui tirait sa force principalement de sa solidarité et de sa rage de vaincre. Maintenant, notre équipe nationale allie métier des «vieux» et enthousiasme des jeunes qui rendent le groupe plus fort par rapport à celui qui a remporté la CAN. * Joueurs en forme Cet atout s’ajoute à la forme de certains joueurs qui ont montré de belles dispositions ces derniers temps avec leurs clubs, tels que Hagui, meilleur joueur strasbourgeois 2005, Gmamdia qui reprend du poil de la bête, après un début de saison mitigé, Jaïdi, terreur des défenses de la 1ère league anglaise, Jaziri, l’insaisissable ailier... Lemerre, plus confiant que jamais dans ses joueurs, ne peut qu’en être satisfait. Tous ces indicateurs vont aider énormément notre sélection dans sa quête d’un autre titre ou à défaut un parcours qui sied à son prestigieux statut. D’ici-là, beaucoup de travail attend nos internationaux qui vont certainement mettre le paquet, ambiance aidant, pour arriver au top le 20 janvier à Alexandrie. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com