Egypte : Les Frères musulmans répliquent aux accusations de Dhawahiri





Le Quotidien-Agences Les Frères musulmans égyptiens ont répliqué hier au numéro deux Al-Qaïda, Ayman Dhawahiri, lui renvoyant l'accusation de faire le jeu des Américains et des régimes arabes. "Ceux qui s'opposent à la participation au pouvoir des mouvements islamiques réformateurs sont les Américains, les régimes autoritaires arabes, les laïcs extrémistes et Dhawahiri. Voilà une étrange alliance", a affirmé le porte-parole des Frères musulmans, Essam El-Aryane. Le numéro deux d'Al-Qaïda Ayman Dhawahiri, un chirurgien égyptien de 54 ans, a critiqué avant-hier dans une vidéo diffusée par la chaîne satellitaire Al-Jazira les Frères musulmans pour leur participation aux élections législatives en Egypte, affirmant qu'ils ont fait le jeu des Américains. "Il est dans l'intérêt d'Al-Qaïda d'affirmer que nos gains aux élections n'ont aucune valeur puisque le mouvement ne croit qu'à l'action violente. Mais les positions de Dhawahiri ne servent ni les intérêts de l'islam ni ceux de la nation", a ajouté Aryane. "De tels propos attestent de la crise que connaissent les mouvements islamistes violents", a poursuivi le porte-parole de la confrérie. "Quel résultat de leur recours à la violence? Nous les appelons donc à réviser leur sratégie», a-t-il déclaré. "Nous connaissons Dhahawiri, et nous n'avons pas choisi les mêmes voies", a poursuivi Aryane. Ayman Dhawahiri a dirigé l'organisation intégriste clandestine Al-Jihad en Egypte. Il a quitté son pays après avoir purgé une peine de prison de trois ans au début des années 80. Il a été condamné à mort par contumace en 1999. S'alliant à Oussama ben Laden qu'il avait rejoint en Afghanistan, il est considéré comme le théoricien d'Al-Qaïda.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com